Rechercher dans ce Blog

Les conseils d'Amanda de Décembre


Doit-on avoir peur de son bagage génétique ?

Ce mois-ci, j’ai voulu aborder avec vous la question sensible de notre capital génétique, cette épée de Damoclès suspendue au-dessus de nos têtes, car c’est un sujet dont on parle beaucoup dans l’actualité en ce moment.
Est-ce que nos gènes peuvent réellement décider de notre santé à 100% ? Sont-ils seuls responsables ?

Je vous propose de faire la part des choses, et de vous montrer comment votre mode de vie, votre assiette peuvent être  de puissants modérateurs voire correcteurs de certaines prédispositions.
C’est d’ailleurs tout le champ d’expérimentation de cette discipline nommée Epigénétique.



Zoom sur l’épigénétique ou comment modifier l’expression de nos gènes sans modifier notre ADN.

Notre précieux ADN, cette double hélice  protégée au cœur du noyau de nos cellules reste bien sûr le support de notre hérédité. Elle contient toutes les informations pour la fabrication des protéines de notre corps qui maintiennent les processus vitaux (enzymes, anticorps, …).

      è Capacités de défense, de récupération,  et de régénération sont donc
                              directement liées à l’ADN.

Oui mais attention ! Imaginez que cet ADN est comme un accordéon. Il a la capacité de se replier sur lui-même pour masquer une partie de son code pour que celui-ci ne soit pas traduit. Il a aussi la capacité de se déplier pour mettre en avant une autre partie de son code qui sera traduite et déclenchera une cascade de réactions.

Cette expression ou non-expression des gènes est donc partiellement modulable.
Et pour agir sur ce mécanisme (appelé méthylation), il nous faut des molécules qui jouent le rôle d’interrupteurs pour passer nos gènes en mode ON ou OFF (les donneurs de méthyle).

Quand on achète une nouvelle voiture, on aimerait bénéficier des meilleures options, et surtout limiter les risques de panne, de défauts de fabrication pour qu’elle puisse aller le plus loin possible sans réparation. C’est la même chose pour notre santé.

Qui ne voudrait pas agir sur ses gènes, et partiellement désactiver ces options qui font si peur : « diabète », « cholestérol », voire « cancer » ?

Alors même s’il est évident qu’une part importante de notre capital santé se joue avant notre naissance, certains  estiment que nos choix alimentaires et d’hygiène de vie interviennent jusqu’à 80% dans l’expression de certaines pathologies, ce qui est énorme !

ð  La clef : enrichir votre alimentation en  nutriments ciblés


      Quel sont ces interrupteurs bénéfiques à glisser dans notre alimentation ?

        Voici donc ces fameux nutriments qui vont nous affranchir en partie de notre mauvais  héritage génétique  (action directe sur l’expression des gènes, ou l’étape d’après (blocage de l’ARN messager)).

Méthionine :  Légumineuses, œufs, poissons, ail, viandes, oignons, soja
Choline :  Germe de blé, lécithine de soja, œuf, céréales complètes, viande, poisson, légumineuses, choux
                de Bruxelles, graines germées (blé, fenugrec,)
Vitamine B9 : Tous les légumes à feuilles vertes, champignons, haricots secs, amandes, endives,
                 avocats, choux, haricots verts
Vitamine B12 :  Nuoc-mam, viande, poisson, œuf, miso et tamari, algues, graines germées (blé, lentilles,
                 tournesol), œuf, laitages
Polyphénols :   Antioxydants protecteurs de nos cellules :
       Quercetine :   oignon rouge cru, myrtille, brocoli cru, thé vert, sureau noir
       Resvératrol : raisins rouges, mûres, grenades, jus de canneberge, et aussi (en restant  
                                           raisonnable) le vin rouge, particulièrement le Pinot noir                                         Curcumine :   pigment du curcuma (instable si exposé à la lumière, préférer la racine de
                                          curcuma crue plutôt que la poudre pour l’intérêt thérapeutique)

Et en soutien supplémentaire: Vitamines B2 (germe de blé, oléagineux (noix), poissons, œufs), B6 (céréales complètes, noix,  jaune d'œuf, raisins), Zinc (fruits de mer, céréales complètes, blé germé), oméga 3 longues chaines (sardines, maquereaux, saumons bio).
La betterave a aussi toute sa place grâce à sa teneur en betaïne (donneur de méthyle). 





Rendez-vous sur Hellocoton !