Rechercher dans ce Blog

Thym et radis noir contre la bronchite

La Lettre Santé Nature Innovation par Jean-Marc Dupuis
est un service d'information gratuit sur la santé, la nutrition et le bien-être.
Pour vous inscrire, rendez-vous ici.

Pour ne plus recevoir nos messages, rendez-vous ici.

Thym et radis noir contre la bronchite

Chère lectrice, cher lecteur,

La bronchite aigüe n'est pas dangereuse mais elle provoque une toux douloureuse et un mal de gorge pénible. On se sent fatigué, fiévreux, la voix rauque, on crache jaune ou vert, on a mal à la tête.

Elle ne doit pas être confondue avec la bronchite chronique, une inflammation permanente ou du moins très régulière en général provoquée par le tabac, et qui entraîne une toux grasse caractéristique (toux du fumeur).

La plupart du temps, la bronchite aigüe est provoquée (dans 95 % des cas) par le rhinovirus. C'est un virus qui infecte les adultes en moyenne une à deux fois par an, surtout ceux qui fréquentent des collectivités.

Elle n'est pas grave mais mieux vaut faciliter et surtout accélérer la guérison avec des moyens naturels.

Comment marche la bronchite aigüe

La bronchite aigüe est donc provoquée au départ par le rhinovirus, qui vit dans le nez comme son nom l'indique (rhino, comme dans otorhino ou dans rhinocéros, veut dire nez en grec).

Ce virus se reproduit dans le nez puis descend dans la gorge, la trachée, puis dans les bronches qui réagissent en s'enflammant : les muqueuses gonflent, rougissent, et les cellules caliciformes fabriquent du mucus. En toussant, vous évacuez ce mucus. Il emporte avec lui les produits d'inflammation, les cellules mortes, les antigènes (microbes) détruits par votre système immunitaire.

Une bronchite aigüe dure en principe une semaine et se soigne avec des moyens naturels. Toutefois, il faut se rendre chez le médecin si votre respiration devient si difficile que vous avez l'impression de manquer d'air, si vous toussez du sang, si votre fièvre dépasse 39°C, et si les symptômes ne s'améliorent pas après sept jours.

Ce que fait la médecine conventionnelle contre la bronchite

La médecine conventionnelle recommande de commencer par vous ausculter les poumons avec un stéthoscope. Si c'est bien une bronchite, votre médecin entendra des ronflements, à l'inspiration comme à l'expiration, provoqués par les sécrétions de mucus dans les bronches. Ce bruit caractéristique est appelé « ronchus ».

Votre médecin pourrait alors vous prescrire de la cortisone pour dilater vos bronches, des antitussifs pour stopper la toux, des analgésiques (doliprane, aspirine) pour réduire les douleurs et la fièvre, des expectorants pour liquéfier les sécrétions bronchiques, et parfois des antibiotiques.

Mais attention : la fièvre est une réaction de défense naturelle contre les virus. Dès que la température de votre corps augmente, la vitesse de reproduction du virus (virulence) diminue. À 40°C, la plupart des virus cessent totalement de se reproduire et il est alors beaucoup plus facile pour votre corps de s'en débarrasser. Faire baisser la fièvre risque donc de relancer l'invasion de virus.

Concernant la toux, c'est aussi un réflexe utile, voire même vital pour évacuer de vos poumons des substances dangereuses. Stopper la toux à coups de médicaments doit être fait avec la plus grande prudence. Ces médicaments fonctionnent en bloquant le réflexe de la toux au niveau du cerveau. Il ne faudrait pas que le mucus et les microbes s'accumulent dans vos poumons, favorisant le développement de bactéries, et entraînant une dangereuse pneumonie.

Sur les antibiotiques, il doit être bien clair qu'ils ne sont pas utiles en cas de bronchite virale. Ils doivent être réservés aux bronchites d'origine bactérienne. Or, selon une étude de l'Université de Richmond (USA) publiée en 2006, seules 5 % des bronchites ont une composante bactérienne et nécessitent des antibiotiques. Les antibiotiques sont des substances qui tuent les bactéries et levures, jamais les virus. Les bactéries sont des organismes vivants à part entière, alors que les virus sont de petites entités biologiques qui ne peuvent exister en dehors des cellules qu'ils colonisent. Insistez bien auprès de votre médecin pour qu'il vous confirme que votre bronchite est bien d'origine bactérienne, s'il vous prescrit des antibiotiques. En effet, prendre des antibiotiques sur une bronchite virale ne fera que retarder votre guérison, car les antibiotiques perturbent le système immunitaire, en ravageant la flore intestinale protectrice.

En revanche, n'hésitez pas à prendre de l'acétylcystéine si l'on vous en prescrit comme fluidifiant et expectorant.

L'acétylcystéine est un acide aminé qui stimule la production de glutathion, le plus puissant antioxydant naturel de l'organisme. Je recommande régulièrement l'acétylcystéine en tant que complément alimentaire, pour stimuler le système immunitaire. De plus, fluidifier les sécrétions pour mieux les évacuer évite d'irriter les muqueuses.

Ceci étant dit, vous pouvez agir de façon plus vigoureuse contre la bronchite, avec d'autres moyens naturels.

Boire deux litres par jour

Pour commencer, et sans doute votre médecin vous l'aura-t-il lui même fortement recommandé, il est très important de boire deux litres par jour d'eau, thé et tisane.

Cela parce que mieux vous êtes hydraté, plus vous évacuerez facilement vos sécrétions bronchiques qui seront moins collantes.

De plus, il est agréable pour la gorge et les bronches de boire un liquide chaud. Faites vous du thé, des tisanes. L'eucalyptus, l'anis, le fenouil, la réglisse, l'hysope, la myrrhe, le sureau, la verveine et le thym sont particulièrement indiqués en tisane en cas de bronchite, ces plantes ayant un effet expectorant.

Mais vous pouvez agir de façon plus ciblée encore.

Exploitez toute la puissance du thym

Le thym fonctionne non seulement comme fluidifiant, mais aussi comme anti-inflammatoire.

Les inhalations de thym dissolvent le mucus et stimulent l'expectoration.

Mettez quelques gouttes d'huile essentielle de thym dans un grand bol d'eau très chaude, ou faites simplement infuser des branchettes de thym dans de l'eau frémissante, couvrez-vous la tête d'une serviette pour empêcher la vapeur de s'échapper, et respirez cette brume bienfaisante pendant 15 minutes.

Mais vous pouvez aussi vous faire une potion spéciale antibronchite à base de thym :

Mélangez 30 g de thym avec 15 g de plantain lancéolé séché et 10 g de racine de réglisse (en pharmacie). Versez sur ces herbes 1 litre d'eau frémissante, laissez infuser 10 minutes et filtrez. Buvez en une tasse 3 fois par jour.

(la suite ci-dessous)
Annonce spéciale

Retrouvez le goût d'une bonne santé

Il existe une épice délicieuse : la curcumine, à mettre dans vos currys, sur un poisson grillé ou pour relever un plat de riz. En plus d'éveiller vos papilles, la curcumine est un anti-inflammatoire et un anti-oxydant puissants, efficace dans la prévention de l'Alzheimer et de certains cancers. Mais saviez-vous qu'il faut l'associer à une graisse ou mieux encore, à la piperine, contenue dans le poivre pour améliorer son efficacité ? Rendez-vous ici pour découvrir des dizaines d'autres secrets de santé naturelle efficaces contre les maladies chroniques, les douleurs, les tracas du quotidien…

Suite de la lettre de ce jour :

Radis noir et capucine contre la réplication des virus

En plus d'agir sur les symptômes, il est important de combattre le virus à l'origine de la bronchite.

L'huile de moutarde est un antibiotique naturel qui peut combattre les bactéries mais aussi les virus, en les empêchant de se multiplier. C'est un produit que vous trouvez dans le raifort (radis noir) et la capucine. C'est un glucosinolate, soit un composant caractéristique des plantes de la famille des crucifères (choux, radis) et des tropaéolacées (capucines).

Des chercheurs de l'Institut de médecine environnementale et d'hygiène hospitalière de l'université de Freiburg, en Allemagne, ont découvert en 2005 que l'huile de moutarde issue du raifort et de la capucine avait un effet contre l'ensemble des 13 germes pathogènes (causes de maladies) qu'ils avaient testés. Ces recherches ont montré entre autres leur efficacité contre le rhinovirus, cause la plus fréquente de bronchite aigüe.

Comme il est particulièrement facile de trouver du raifort (radis noir) en supermarché, voici les deux meilleures façons de l'utiliser que je connaisse :

  1. Le tampon de raifort

    Râpez un radis noir frais très finement, étalez-le sur un tissu de coton sur lequel vous rabattez les coins pour en faire un coussin. Couchez-vous sur le dos et appliquez ce coussin, ou tampon, de raifort sur le haut de la poitrine, à l'endroit où vos bronches sont enflammées, pendant environ 10 minutes. Si vous ressentez une forte brûlure, retirez-le plus tôt.
  2. Le miel de raifort

    Mélangez 1 cuillère à soupe de raifort fraîchement râpé avec 3 cuillères à soupe de miel, et laissez le mélange reposer quelques heures. Trois fois par jour, et jusqu'à ce que diminue l'inflammation, prenez une cuillère à café de ce mélange dans votre bouche, et gardez-le quelques instants avant de l'avaler.

Si cela ne suffit pas

Si cela ne suffit pas encore, vous pouvez vous procurer en boutique bio ou sur Internet de la papaïne et la bromélaïne.

Ce sont des enzymes qui sont aussi capables de détruire les protéines inflammatoires et de stimuler les cellules du système immunitaire qui éliminent les microbes, les virus et les restes de cellules mortes.

En même temps, elles calment les muqueuses enflammées et stoppent les toux sèches, irritantes et douloureuses. Attention à choisir des comprimés gastrorésistants (résistants à l'acidité de l'estomac), condition indispensable pour que le produit soit réellement efficace.

Si vous n'avez pas de fièvre, vous pouvez enfin vous « irradier » les bronches une fois par jour avec une lampe à infrarouges (pas d'inquiétude : il n'y a là aucune radiation radioactive dangereuse !).

Exposez votre poitrine à une lampe infrarouge chauffante à une distance d'un mètre, pendant 1/4 d'heure. L'inflammation diminuera plus rapidement.

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

PS : Saviez-vous que les 5 principaux cancers (sein, prostate, poumon, côlon et rectum) sont aussi les plus faciles à prévenir ! Partant de ce constat, le professeur Joyeux écrit depuis quelques temps une lettre d'information et de prévention afin de partager son expérience de cancérologue renommé avec le plus grand nombre. C'est bien sûr entièrement gratuit et je vous invite à vous y inscrire ici

******************************
Publicités :

Contre la désinformation : L'action conjointe de l'Union Européenne et des lobbys de l'industrie pharmaceutique menace les médecines naturelles. Bientôt, non seulement les traitements alternatifs risquent d'être interdits, mais les sources d'information sur les médecines naturelles disparaîtront elles aussi.
Prenez dès aujourd'hui les devants ! Abonnez-vous aux Dossiers de Santé & Nutrition et restez en permanence au courant des dernières découvertes en pointe de la médecine naturelle.
Découvrez les nouveaux traitements que Bruxelles n'a pas encore eu le temps d'interdire en regardant la présentation ici.

Secrets de jeunesse pour une vieillesse heureuse : La médecine anti-âge fait actuellement des progrès étonnants. Vous pouvez en bénéficier en suivant les conseils du Docteur Hertoghe, président de l'Association Mondiale de Médecine Anti-âge. Rendez-vous ici.

Pas vu à la TV : Retrouvez toute l'actualité de la santé naturelle, indépendante et sans concession grâce à Alternatf Bien-Être, journal de référence de la santé naturelle, à découvrir ici (lien cliquable).

******************************

Si vous n'êtes pas encore abonné à La Lettre Santé Nature Innovation et que vous souhaitez vous aussi la recevoir gratuitement, inscrivez-vous ici.

******************************

Pour être sûr de bien recevoir La Lettre Santé Nature Innovation sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante.

******************************

Si vous souhaitez commenter cet article, je vous invite à le faire ici.

******************************

Si vous pensez que ce message pourrait intéresser un ami ou un proche, n'hésitez pas à le lui transférer par email (utilisez la fonction "transférer ce message" dans votre boîte de messagerie électronique). Pour partager cet article, vous pouvez utiliser l'un des réseaux sociaux suivants :

Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez sur Pinterest Partagez sur Google + Partagez sur LinkedIn

******************************

Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L'éditeur n'est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L'éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s'interdit formellement d'entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

La Lettre Santé Nature Innovation est un service d'information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions). Pour toute question, merci d'adresser un message à contact@santenatureinnovation.com
Rendez-vous sur Hellocoton !