Les conseils d'Amanda d'Octobre


ZOOM sur la FATIGUE

Avec l’automne qui s’installe, une certaine fatigue ou de la lassitude peut commencer à s’accumuler. Cela peut être simplement passager, et dans ce-cas là quelques petits réglages peuvent  vous aider à traverser ce petit passage à vide.
Mais une grande fatigue qui dure peut aussi masquer bien d’autres choses, ce n’est souvent que la partie visible de l’iceberg. Elle doit donc être surveillée de près, et une consultation individualisée peut être nécessaire pour chercher la cause première (ex : carences en minéraux nécessitant une cure de revitalisation, foie surchargé ayant besoin d’une détoxication …).
 Par ailleurs,  si vous avez de plus en plus de mal à vous lever, l’impression d’être plus irritable et de manquer de motivation, il se peut que vous fassiez partie des personnes qui souffrent de trouble affectif saisonnier (TAS), ce qu’on appelle plus communément la déprime hivernale. Surtout si chaque hiver, vous troquez vos meilleurs amis contre une bouillote et votre couette ! Les manifestations sont plutôt légères à l’automne, et s’aggravent de novembre à mars. N’hésitez pas à prendre les devants si vous sentez qu’avec la baisse de luminosité vous avez tendance à vous confiner chez vous.

La déprime saisonnière :
Elle est directement liée au manque de lumière naturelle et se manifeste à la fin de l’automne, jusqu’au printemps suivant. Sachez qu’en hiver, sous nos latitudes on reçoit  50 fois moins de luminosité qu’en été !
è Manque d’énergie, de motivation, moral plus fragile, perméabilité accrue au stress, difficulté à se concentrer.
Il s’agit d’un réel dérèglement de l’organisme, et n’a rien à voir avec un « mauvais caractère » comme on peut l’entendre parfois !
Il ne faut donc pas hésiter à faire le point si cela impacte de manière négative le quotidien. Que ce soit au niveau médical ou avec les méthodes naturelles, il existe maintenant diverses solutions qui ont fait leur preuves pour améliorer la qualité de vie.
Ø  Mon coup de cœur : la luminothérapie
Utiliser au quotidien une lampe spéciale qui récrée la lumière solaire, en restituant la totalité du spectre lumineux, et plus particulièrement les longueurs d’ondes qui vont rééquilibrer notre organisme.
Le principe : s’exposer quotidiennement à une lumière de 10 000 lux (progressivement jusqu’à 30min/j)
Après ce cas particulier, quelques conseils généraux qui peuvent bénéficier à tous.  Il y a souvent plusieurs facteurs qui se combinent et chaque cas est bien sûr  différent, mais voici quelques pistes :
-          Auriez-vous un manque de  magnésium ? Ce minéral clef contribue à diminuer notre seuil de réactivité au stress, a un effet calmant, et c’est une source d’énergie.  Des spasmes de la paupière, des contractures musculaires peuvent signaler une carence.
Ø  Comment s’en sortir ? Dans l’alimentation : favoriser les produits associant Mg, Vit B6 et Vit C pour favoriser son assimilation : céréales demi-complètes, légumes verts, amandes, légumes secs, algues. Des suppléments existent aussi pour remonter plus rapidement nos réserves.
-          Vos nuits de sommeil sont-elles réparatrices ? Plus que le nombre d’heures, ce qui prime est bien la qualité du sommeil (équilibre et profondeur des cycles de sommeil).  Et ce sujet complexe ne permet pas de réponse unique.
Ø  Pour certains, un simple réglage du repas du soir suffira, car en allégeant le travail du foie, on favorise un sommeil plus profond. Quelques plantes bien choisies pourront apaiser les plus nerveux qui ont du mal à s’endormir ou se réveillent en pleine nuit. Pour d’autres enfin, le sommeil se verra amélioré en rééquilibrant le statut en hormone du sommeil.
Ø  Une astuce si vous ne pouvez pas dormir autant que nécessaire : pratiquez des séances de relaxation ou de sophrologie : une séance de 30min équivaut à environ 3 heures de sommeil !


La vitamine D :
Impossible ici de lister tous les bienfaits de la vitamine D. Celle-ci est au cœur de nombreuses études et les chercheurs continuent de faire des découvertes sur ses multiples propriétés thérapeutiques.
Ø  Retenons seulement que son rôle est crucial pour notre santé : elle intervient dans le cardiovasculaire, active notre immunité, aide à maintenir notre capital osseux, joue sur notre moral, et ses effets sont à l’étude dans le cadre du cancer, du diabète.
En hiver, l’absence d’UV ne permet pas de synthétiser cette vitamine par la peau.
Et à en croire les récentes études, on pourrait se demander si nous ne sommes pas  tous carencés !
Comment pallier à ce déficit ? Il y a bien sûr la célèbre huile de foie de morue chère à nos grand-mères, et dans l’alimentation les poissons gras (hareng, saumon, sardine), les œufs, et le beurre. Pour atteindre des niveaux suffisants, il est souvent nécessaire d’avoir recours à une supplémentation. 
Ø  Mon avis : privilégier une source de vitamine D naturelle (D2 ou D3 peu importe, mais ayant une forte biodisponibilité), à faible dose mais prise sur  une plus longue durée pour éviter de fortes variations dans l’organisme.
Mon coup de cœur : Equilibre vitamine D des laboratoires Biophenix : 100% naturelle, extraite à l’eau à partir de champignons, et offrant une excellente biodisponibilité. 
Cure de 1 sachet/jour sur 3 mois puis faire le point.
Contre-indications : insuffisances rénale ou hépatique, hypercalcémie
Enfin, pour finir sur un petit trésor de cuisine,
laissez-moi vous parler de la soupe miso qui sera souveraine pour rebooster votre vitalité !
Mais attention, il ne s’agit pas de la soupe miso déshydratée !
Vous la ferez maison très facilement en rajoutant à n’importe lequel de vos bouillons ou potage une cuillerée à café de pâte miso (en  magasins bio, marron clair ou foncé en fonction du type de miso).
Ø  La clef : ne pas faire bouillir le miso pour en préserver tous les enzymes, le rajouter en fin de cuisson au moment de servir.  Agrémenter de tofu et d’algues pour les adeptes.
Ses bienfaits ? Peut remplacer la viande car contient tous les acides aminés essentiels, riche en Vitamine B12, il aide à la digestion grâce à ses 50 enzymes actives issues de la fermentation naturelle. Il  aide à neutraliser l’excès d’acidité du corps et favorise l’élimination des toxines. Il est tonifiant sans être excitant.
Alors pour vous donner du cœur à l’ouvrage, troquez votre bouillon de poule pour une bonne soupe miso ! Vous pouvez en prendre tous les jours sans contre-indication, ce serait même le secret de longévité de certains japonais…

Pour contacter Amanda, allez voir sur  son blog

Pour votre santé, optez pour la cuisson basse température