Avez-vous assez de graisse brune ?

La Lettre Santé Nature Innovation par Jean-Marc Dupuis
est un service d'information gratuit sur la santé, la nutrition et le bien-être.
Pour vous inscrire, rendez-vous ici.

Pour ne plus recevoir nos messages, rendez-vous ici.

Annonce spéciale

Derniers jours pour recevoir votre numéro de rentrée d'Alternatif Bien-Être

Cher lecteur, me permettez-vous de vous envoyer par la Poste le nouveau numéro d'Alternatif Bien-Être.

Si oui, il faut ajouter ici votre nom sur la liste avant le 8 septembre (lundi), date à laquelle nous lançons l'impression et l'expédition. 
Suite de la lettre de ce jour :

Avez-vous assez de graisse brune ?

Chère lectrice, cher lecteur

Cinq études publiées courant 2009 ont montré que l'homme adulte possède de la graisse brune qui, au lieu de stocker les lipides comme la graisse blanche, brûle les calories [1].

La présence de graisse brune était bien connue chez les nourrissons. Elle leur sert à produire de la chaleur, et ainsi éviter l'hypothermie. Elle est aussi abondante chez les animaux qui hibernent. À la fin de l'hiver, leur graisse brune s'active pour brûler la graisse blanche et ainsi réchauffer l'animal.

Enfin, on retrouve de la graisse brune chez les petits mammifères vivant dans les zones froides, où elle leur sert également de « radiateur » intégré.

Chez l'homme adulte, les scientifiques avaient toujours pensé qu'il n'y avait pas de graisse brune.

Selon un article paru dans la revue « La Recherche » :

« Cette conviction était si bien ancrée chez les physiologistes qu'ils n'ont, pendant des années, pas prêté attention à diverses observations qui la remettaient en cause. Il faut dire que ces observations étaient réalisées dans un champ d'investigation éloigné du leur : l'imagerie médicale en cancérologie. Et que les articles en faisant état étaient publiés dans des journaux spécialisés de médecine nucléaire, peu susceptibles d'arriver sous leurs yeux.[2] »

Les cancérologues, en effet, ont l'habitude de localiser les tumeurs en recherchant les tissus consommant beaucoup de calories. Or, ils se sont aperçus qu'il y avait des zones du corps de l'adulte qui, sans être cancéreuses, brûlaient beaucoup plus de calories que les autres : les zones de graisse brune, qui se trouvent le long du cou et des clavicules.

Les cellules de graisse brune, que les médecins appellent « adipocytes bruns » (adipo : graisse, et cyte : cellule, en grec) sont très différentes des cellules de graisse blanche. Elles sont très riches en mitochondries, les petites centrales électriques des cellules. Et ces mitochondries, pour permettre à la cellule de remplir ses fonctions (comme, par exemple, se contracter pour les cellules musculaires), ne produisent pas de l'énergie cellulaire. Elles fabriquent uniquement de la chaleur, ce qu'on appelle « thermogenèse ».

C'est très important pour vous parce que cela signifie que si vous avez beaucoup de graisses brunes, ces graisses vont brûler des calories.

Or, des recherches toutes récentes ont montré qu'il est possible d'augmenter vos quantités de graisse brune tout simplement en portant des vêtements moins chaud, en dormant dans une atmosphère plus fraîche [3], et en frissonnant [4].

Vous mettre suffisamment au frais 10 à 15 minutes par jour pour frissonner augmentera autant votre « bonne » graisse brune que de faire de l'exercice physique modéré. Le frisson est en effet une réaction naturelle de contraction des muscles pour produire de la chaleur et réchauffer le corps, lorsque la température est insuffisante. Les frissons démarrent lorsque la température ambiante descend en dessous de 16°C, et que l'on porte des vêtements légers.

La graisse brune contre le diabète et l'obésité

Le Dr Paul Lee de l'Institut de recherche médicale Garvan à Sydney (Australie), explique que :

« L'intérêt pour le domaine des graisses brunes a beaucoup augmenté ces dernières années parce que leur capacité à brûler de l'énergie en fait une possible cible thérapeutique contre l'obésité et le diabète [5]. »

Les recherches qu'il a menées ont permis d'établir que 50 g de graisse brune permettent de brûler jusqu'à 50 g de graisse blanche par jour (300 kilocalories).

Les personnes qui ont beaucoup de graisse brune ont aussi moins de glucose dans le sang.

Les graisses brunes pourraient donc permettre de lutter à la fois contre l'obésité et le diabète. (la suite ci-dessous)

Annonce spéciale

L'analyse sanguine pour les nuls : le rein menteur

Trop de créatinine, trop d'urée dans le sang ! Ça y est votre médecin vous trouve malade des reins. Mais le rein est menteur et vos résultats sont peut-être —AU CONTRAIRE— un signe de bonne santé, surtout si vous êtes sportif !!!

Tous les mois Alternatif Bien-Être vous apprend à lire vos analyses sanguines et à les interpréter avec les meilleures références mondiales. Rendez-vous ici pour en savoir plus sur Alternatif Bien-Être et recevoir GRATUITEMENT votre nouveau numéro et son dossier sur les reins.
Suite de la lettre de ce jour :

Transformez votre graisse blanche en graisse brune !

La bonne nouvelle est que vos cellules de graisse blanche sont capables de se transformer en cellules de graisse brune.

Cela se produit sous l'effet d'une hormone découverte par les chercheurs de l'Université d'Harvard en 2012, l'irisine.

Cette hormone est produite par les muscles lorsque vous faites de l'exercice physique et… lorsque vous frissonnez.

Selon les tests qu'ils ont menés, vous fabriquez autant d'irisine en frissonnant pendant 10 à 15 minutes qu'en faisant une heure de vélo.

Mais l'effet est encore plus fort lorsque vous prenez l'habitude de vivre, et surtout de dormir, dans une atmosphère fraîche.

Une étude publiée en juin 2014 dans la revue « Diabètes » indique que dormir dans une chambre à 19°C augmente la quantité de graisse brune chez l'homme de 30 à 40 %, tandis que dormir à 27°C la réduit [6].

Pendant la journée, vivre dans un intérieur à 19°C est largement suffisant. Malheureusement, la tendance actuellement est de chauffer toujours plus les immeubles, de nombreuses personnes, surtout âgées, montant le thermostat à 22°C, une température suffisante pour diminuer fortement leur taux de graisse brune, et provoquer une prise de poids.

À bon entendeur, salut !

À votre santé,

Jean-Marc Dupuis

******************************
Publicité :

À découvrir dans votre nouveau numéro d'Alternatif Bien-Être :

  • Un « engrais naturel pour vos neurones », de nature à prévenir la démence et l'Alzheimer. C'est une plante que les gens font souvent pousser dans leur aquarium pour filtrer l'eau. Mais presque tout le monde ignore qu'elle est utilisée depuis 3000 ans en Ayurveda (médecine indienne) afin de faciliter l'apprentissage par cœur. Efficace pour les personnes de plus de 50 ans, c'est aussi le plus beau cadeau à faire aux enfants en cette nouvelle année scolaire.  

  • Psoriasis : les quatre légumes à ne pas manger, les deux huiles à appliquer sur les plaies, et votre programme complet pour venir à bout de cette maladie.  

  • Poux : la solution radicale (mais naturelle et sans aucun danger pour vous, à appliquer dès l'âge de 6 mois. À fabriquer à la maison, nouveau, simple et bon marché).  

  • Alerte médicament ! Un traitement contre l'hypertrophie bénigne de la prostate rend définitivement impuissant !  

  • L'infusion de feuilles de framboisier découverte par les tziganes. Elle facilite l'accouchement et traite les problèmes de l'utérus et de la région pelvienne, des retards de règles, règles douloureuses, ménopause précoce, etc.  

  • Tous les détails sur la papaye fermentée contre les infections (toux, grippe, rhume, angine) ; comment l'utiliser également en complément des traitements contre la maladie de Parkinson, Alzheimer et le cancer (inutile d'en abuser).  

  • Homéopathie : le secret de l'efficacité de l'homéopathie sans doute percé. Pourquoi vous pouvez faire confiance à ce mode de traitement, comment l'homéopathie agit et… les manœuvres de la médecine officielle pour en étouffer les progrès.  

  • Allergies : les enfants de moins d'un an réduiront fortement leur risque d'allergie pour tout le reste de leur vie en étant mis au contact de certaines substances « sales » ; économisez des milliers d'euros de médicaments, visites chez le médecin, piqûres, plus toutes les souffrances liées aux allergies, en évitant les pièges d'une hygiène excessive.  

  • Un édulcorant, le second le plus répandu en 2011, diminue par 10 l'espérance de vie des drosophiles. Peut-il être bon pour vous ??  

  • L'avez-vous remarqué ? Après le bouquet final du 14 juillet, la foule se disperse dans le calme, la joie tranquille, presque le silence : une chose rare... Mais il y a une explication à cela : les spectateurs bénéficient durant le spectacle, sans le savoir, des bienfaits du « phosphénisme », qui non seulement relaxe, améliore le sommeil, mais augmente aussi les résultats scolaires, la créativité artistique, et la vue. Profitez tous les jours chez vous du phosphénisme, avec une simple lampe de bureau, et découvrez le bonheur d'une vie sans stress, avec un cerveau plus actif et plus rapide.  

  • Le fruit qui réduit la formation de kystes dans les reins et les calculs rénaux.  

  • Et de nombreuses autres informations et traitements naturels simples contre l'infarctus, l'insomnie, le cancer, la mortalité précoce, l'ostéoporose, etc.  

Pour recevoir votre numéro imprimé dans votre boîte aux lettres, merci de vous inscrire avant le 8 septembre en vous rendant ici.

******************************

Si vous n'êtes pas encore abonné à La Lettre Santé Nature Innovation et que vous souhaitez vous aussi la recevoir gratuitement, inscrivez-vous ici.

******************************

Pour être sûr de bien recevoir La Lettre Santé Nature Innovation sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante.

******************************

Si vous souhaitez commenter cet article, je vous invite à le faire ici.

******************************

Si vous pensez que ce message pourrait intéresser un ami ou un proche, n'hésitez pas à le lui transférer par email (utilisez la fonction "transférer ce message" dans votre boîte de messagerie électronique). Pour partager cet article, vous pouvez utiliser l'un des réseaux sociaux suivants :

Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez sur Pinterest Partagez sur Google + Partagez sur LinkedIn

******************************

Sources :

[1] Études menées par Saverio Cinti, à l'université d'Ancone avec Jan Nedergaard, Wouter van Marken Lichtenbelt à l'université de Maastricht, Ronald Kahn au Joslin Diabest Center de Boston, Pirjo Nuutila, à l'université de Turku, en Finlande, et Masayuki Saito du Tenshi College à Sapporo.

[2] 4 Graisse brune contre graisse blanche

[3] 'Good' brown fat stimulated by cold, study shows

[4] Irisin and FGF21 Are Cold-Induced Endocrine Activators of Brown Fat Function in Humans, Paul Lee et al., published in Cell Metabolism, 4 February 2014.

[5] Shivering 'as good as exercise' for producing brown fat

[6] Temperature-acclimated brown adipose tissue modulates insulin sensitivity in humans.

******************************

Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L'éditeur n'est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L'éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s'interdit formellement d'entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

La Lettre Santé Nature Innovation est un service d'information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions). Pour toute question, merci d'adresser un message à contact@santenatureinnovation.com

******************************

Vous recevez ce message à l'adresse MGB.OPN@gmail.com car vous avez souscrit à La Lettre Santé Nature Innovation. Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre d'information gratuite sur la santé naturelle, rendez-vous sur notre page de désinscription.

Pour votre santé, optez pour la cuisson basse température