Spécial magnésium

La Lettre Santé Nature Innovation par Jean-Marc Dupuis
est un service d'information gratuit sur la santé, la nutrition et le bien-être.
Pour vous inscrire, rendez-vous ici.

Pour ne plus recevoir nos messages, rendez-vous ici.

Spécial magnésium

La lettre de Pierre Lance sur Ebola et le magnésium que nous avons diffusée hier a suscité de nombreuses questions.

D'abord, je rappelle que je ne recommande pas la supplémentation sur le long terme en chlorure de magnésium, qui n'est, pas plus qu'un autre, un produit miracle. Je vous renvoie ci-dessous une importante lettre que j'avais diffusée en janvier 2014 sur les vertus du magnésium – et les limites du chlorure de magnésium.

Ensuite, je vous informe que nous allons continuer à diffuser tous les messages possibles qui s'opposent à la propagande autour de l'Ebola.

Hier, on a appris que l'ONU allait sans doute obtenir 1 milliard de dollars pour « lutter contre Ebola ». Un milliard, cela fait neuf zéros : 1 000 000 000 $.

Cela peut paraître réjouissant que la communauté internationale se mobilise ainsi pour la santé publique.

Toutefois, il faut bien réaliser que c'est autant d'argent qui ne sera pas consacré à d'autres programmes d'aide infiniment moins coûteux par personne sauvée et tout aussi urgents.

Rappelons que meurent en Afrique chaque année 15 millions de personnes soit 45 000 par jour. Beaucoup sont victimes du manque d'eau potable, de malnutrition, d'infections que l'on pourrait soigner.

Le SIDA provoque 1,2 millions de morts par an. Le paludisme, qui est une maladie évitable qu'on sait guérir, tue au moins 800 000 Africains chaque année.

La mortalité infantile en Afrique sub-saharienne est de 80 pour mille, 15 fois plus élevée que chez nous. La moitié de ces décès sont dus à la malnutrition et l'essentiel des autres à des maladies qui pourraient être traitées avec quelques dizaines de dollars par enfant.

Si avec 100 dollars, vous pouvez sauver un enfant (un chiffre régulièrement avancé par les associations humanitaires), avec un milliard vous pouvez en sauver... 10 millions !!!

Or, pour cela, il n'y a malheureusement « pas de budget ».

Par contraste, l'OMS a recensé pour l'instant 2400 morts confirmés ou suspectés depuis le début de l'épidémie d'Ebola en avril dernier et s'attend à ce qu'il y ait en tout environ 20 000 cas, dont probablement la moitié seront mortels.

En effet, Ebola se transmet par contact direct avec le sang, l'urine ou le vomis des malades et il n'y a pas de risque de pandémie.

Consacrer 1 milliard de dollars à cette maladie représente 100 000 dollars par vie sauvée dans l'hypothèse (totalement improbable) où cet argent permettait d'éviter tous les morts.

Dans la réalité, on peut s'attendre à ce que les mesures sanitaires ne sauvent qu'une fraction des malades.

Toutes les vies n'auraient-elles pas la même valeur ??

Nous sommes donc de plus en plus choqués des excès des médias autour d'Ebola, et très inquiets des conséquences pratiques que cette maladie est en train d'avoir sur la vie de millions de personnes en Afrique. En effet, les mesures draconiennes prises par les gouvernements (fermeture des frontières, mise en quarantaine de villes entière, blocage des routes, tirs à vue) à l'encontre de populations qui sont déjà à peine au seuil de subsistance sont en train d'avoir des conséquences dramatiques bien réelles, dont peu de gens paraissent beaucoup s'inquiéter.

Nous sommes aussi étonnés d'être si peu nombreux à défendre le point de vue du bon sens, qui est aussi celui de l'intérêt évident des populations africaines où sévit actuellement le virus Ebola.

Je prédis que, dans quelques mois, les grands médias cesseront subrepticement de titrer sur Ebola parce que le sujet ne fera plus vendre. L'épidémie, elle, continuera comme avant. Et nous, à Santé Nature Innovation, nous continuerons à nous en préoccuper.

Mais entre temps, les Etats auront dépensé des sommes et une énergie colossales à lutter contre une maladie médiatique, tandis qu'ils laissaient à leur sort des millions de personnes qui auraient eu besoin de cet argent pour échapper à une mort aussi atroce qu'injuste, car aisément évitable.

Jean-Marc Dupuis


Vertus du magnésium et limites du chlorure de magnésium

La recherche suggère qu'un déficit en magnésium favoriserait les maladies cardiaques [1]. À l'inverse, un bon apport en magnésium diminue l'inflammation, le stress oxydatif et les dysfonctionnements endothéliaux (couche protectrice à l'intérieure des artères. Il aide également à réduire la formation de caillots sanguins qui sont à l'origine de l'infarctus et de certains AVC [2].

Récemment, des chercheurs anglais ont passé en revue la littérature médicale pour évaluer les réels effets du magnésium sur la pression artérielle. Résultat : avec une supplémentation moyenne de 410 mg de magnésium par jour, ils ont pu constater une diminution de la pression artérielle de deux à quatre points. Ils notent également que l'effet semble être dépendant de la dose utilisée : plus la dose est forte, plus les effets sont forts [3]. Le magnésium pourrait donc être utilisé à la place des médicaments, d'autant qu'il ne provoque aucun effet secondaire grave.

Meilleur cerveau, meilleure mémoire

Le magnésium améliore le fonctionnement cérébral.

Des données scientifiques suggèrent qu'un déficit en magnésium perturbe la mémoire et la capacité d'apprentissage, tandis qu'une supplémentation, même seulement à la dose quotidienne recommandée (375 mg), pourrait améliorer le fonctionnement cognitif [4].

Le magnésium est indispensable pour l'activité de nombreuses enzymes dans les cellules cérébrales qui contrôlent la mémoire. Il intervient également dans la libération de neurotransmetteurs. Des chercheurs ont également observé que le magnésium aide à rétablir la fonction cognitive à la suite d'une lésion cérébrale induite de façon expérimentale [5]. Le maintien d'un niveau optimal de magnésium pourrait donc prévenir ou compenser le déclin de la mémoire qui accompagne souvent le vieillissement.

Le magnésium, indispensable à la santé des os

Le magnésium est un élément indispensable pour la protection contre l'ostéoporose, la diminution de la masse et de la densité osseuses. Dans deux études séparées, des chercheurs ont constaté qu'une consommation inadaptée de magnésium diminue la densité minérale osseuse, alors qu'une consommation suffisante à travers des sources alimentaires l'augmente, pouvant ainsi réduire le risque d'ostéoporose et de fractures osseuses. Les deux études ont montré que plus la consommation de magnésium est élevée, plus la densité minérale osseuse est forte [6] [7].

Effet anti-vieillissement

Le magnésium est un minéral absolument indispensable pour conserver une santé optimale malgré le passage des années. Des études soulignent qu'il joue des rôles importants dans le maintien de la santé osseuse et cardiaque, et dans le bon fonctionnement du système nerveux. Le magnésium peut aider à soulager un grand nombre de problèmes de santé, incluant notamment l'asthme et la migraine.

L'effet protecteur du magnésium contre le syndrome métabolique

Dans une étude épidémiologique de cinq ans portant sur plus de 1 000 individus en bonne santé, des scientifiques ont montré qu'une consommation importante de magnésium était associée à une meilleure sensibilité à l'insuline [8]. Dans une autre étude très convaincante, des chercheurs ont examiné, de façon prospective, les relations entre la consommation de magnésium et le développement du syndrome métabolique(obésité, diabète, maladies cardiaques) chez de jeunes adultes en bonne santé. Près de 5 000 Américains âgés de 18 à 30 ans ont été suivis pendant 15 ans. Les résultats ont montré qu'une consommation importante de magnésium réduisait le risque de syndrome métabolique de 31 %. Plus la consommation de magnésium était élevée, plus le glucose sanguin était bas. Une consommation élevée de magnésium pourrait donc offrir une protection contre le syndrome métabolique.

Un déficit en magnésium est particulièrement fréquent chez le diabétique, il peut représenter un facteur d'insulinorésistance. Il a également été mis en cause dans le développement des complications du diabète.

C'est donc, vraiment, le nutriment essentiel dont il ne faut pas manquer.

Limites du chlorure de magnésium

De nombreux lecteurs me demandent pourquoi je ne recommande pas le chlorure de magnésium, et pourquoi je ne cite même pas le sel de Nigari, produit phare des boutiques bio. Le sel de Nigari est extrait du sel gris de la mer du Japon, et il contient à l'état naturel 84 % de chlorure de magnésium mais aussi des minéraux et des oligo-éléments. De plus, il est bon marché. Cela paraît à première vue une solution évidente pour compenser le manque de magnésium !

Le chlorure de magnésium est d'autant plus populaire qu'il fut recommandé durant toute sa carrière par l'influent Dr Delbet, mort en 1957. Le Dr Delbet prescrivait le chlorure de magnésium pour ses propriétés thérapeutiques et préventives contre certaines maladies infectieuses, pour accélérer la cicatrisation et la convalescence. Le Dr Delbet composa même un mélange de sels de magnésium appelé « Delbiase », que l'on trouve toujours en pharmacie, et qui contient pour l'essentiel du chlorure de magnésium.

Seulement voilà : comme souvent, les apparences sont trompeuses. Le chlorure de magnésium est utile dans certains cas mais la plupart du temps, il n'est pas la solution que je recommande. Voici pourquoi.

Le chlorure de magnésium augmente l'acidité de l'organisme

Une des principales raisons pour lesquelles nos organismes manquent de magnésium aujourd'hui, est que notre mode de vie et notre alimentation provoquent une acidose chronique, c'est-à-dire trop d'acidité dans notre corps.

Ce phénomène est dû à un excès de consommation de produits d'origine animale, principalement les produits laitiers, et de sel (chlorure de sodium).

Pour compenser cette acidité, nous puisons dans nos réserves de magnésium : os, dents, organes. C'est efficace à court terme mais, une fois utilisé, le magnésium est évacué par les urines. Nous nous vidons peu à peu de nos réserves de magnésium. Cela peut entraîner une fragilité osseuse (ostéoporose) et un manque de magnésium préjudiciable au fonctionnement du cœur, à la solidité des artères, au fonctionnement du cerveau, au système nerveux et à de nombreuses autres fonctions vitales, d'où le risque de dépression, de maladies cardiaques, etc.

Mais si vous prenez du chlorure de magnésium, celui-ci contient, comme son nom l'indique, des ions chlorure, qui vont augmenter l'acidité.

Retour sur les bancs de l'école

Les lecteurs de Santé Nature Innovation qui ont étudié la chimie à l'école s'en souviennent : si le sel (chlorure de sodium) entraîne une acidité de l'organisme, c'est à cause des ions chlorure qu'il contient. L'ion chlorure présent dans le chlorure de sodium se lie à un ion hydrogène et produit une molécule d'acide chlorhydrique, très acide. C'est pourquoi manger beaucoup de sel acidifie l'organisme. Et le problème est exactement le même avec le chlorure de magnésium. L'ion chlorure présent dans cette molécule est exactement le même que dans le chlorure de sodium.

Il va lui aussi augmenter l'acidité du corps… et donc les fuites de magnésium !!

Avec le chlorure de magnésium, l'effet positif (basifiant) du magnésium est tout simplement anéanti par l'effet négatif (acidifiant) du chlore. Vos fuites de magnésium continuent comme avant.

Le chlorure de magnésium dérange les intestins

Enfin, l'inconvénient majeur de la plupart des compléments de magnésium, dont le chlorure de magnésium, est qu'ils entraînent des problèmes gastro-intestinaux. En clair, la diarrhée.

C'est la raison pour laquelle j'ai mené des recherches minutieuses afin de trouver pour mes lecteurs le type de magnésium le moins agressif pour la muqueuse intestinale. Et j'ai trouvé un complément bien dosé de malate de magnésium, qui a l'avantage d'être doux pour les intestins, et très bien assimilé. De plus, il n'acidifie pas l'organisme ; au contraire, il le basifie.

Faut-il mettre vraiment mettre son chlorure de magnésium à la poubelle ?

A ce stade, c'est ce que vous pourriez être tenté de penser qu'il faut jeter votre chlorure de magnésium à la poubelle. Mais surtout pas ! En fait, le chlorure de magnésium est une mauvaise forme de magnésium lorsqu'il s'agit de combler une carence, ou pour une supplémentation au long cours mais, en revanche, il a un intérêt très particulier à des moments précis.

Il existe de petites études qui semblent indiquer que le chlorure de magnésium pouvait ralentir la réplication des virus et des bactéries, ce qui aiderait notre organisme à lutter contre les maladies [9].

Cet effet serait provoqué par la synergie de trois phénomènes : d'une part l'action acidifiante des ions chlorure qui empiète sur le fonctionnement normal des microbes, d'autre part une action directe antibactérienne des ions chlorure, et pour finir l'effet laxatif du chlorure qui permet de nettoyer la flore bactérienne intestinale et empêche le développement de souches pathogènes.

Ces études parcellaires, dont les résultats sont à prendre avec des pincettes, me semblent digne de crédit et d'intérêt si on les ajoute à l'usage traditionnel qui est fait du chlorure de magnésium.

Le chlorure de magnésium ou le Nigari pourraient donc être des solutions intéressantes pour lutter contre une attaque virale ou bactérienne naissante (à condition de pouvoir rester proche des toilettes !) mais pas pour combler des déficits.

Aliments riches en magnésium

Les aliments riches en magnésium sont :

  • la noix du Brésil : c'est un des aliments les plus riches qui soient en magnésium, tout comme l'amande de chez nous : 250 mg pour 100 g.

  • Juste derrière cette noix, il y a un autre aliment très intéressant : c'est le sarrasin, une plante qui se consomme comme une céréale (mais sans gluten) et qui contient un taux record en magnésium : 230 mg pour 100 g, tout en étant nettement moins calorique que du chocolat ou des noix.

  • Le chocolat noir n'est pas aussi riche en magnésium qu'on veut le faire croire : 100 gr (une tablette entière) de chocolat noir à 70 % de cacao ne contiennent que 170 mg de magnésium. C'est le cacao pur dégraissé qui est une bonne source de magnésium (410 mg aux 100 g).

  • Cent grammes de spiruline, que j'ai récemment recommandée comme « super-aliment » aux lecteurs de Néo-Nutrition (notre autre service d'information gratuit) contiennent 400 mg de magnésium, soit la dose quotidienne recommandée. Mais à cette dose, cela revient beaucoup plus cher qu'un complément alimentaire classique.

  • De façon générale, un régime riche en fruits et légumes frais est riche en magnésium. En particulier les légumes verts car la chlorophylle dont ils tirent leur couleur concentre un atome de magnésium en son centre.

  • Des eaux minérales sont connues pour leur richesse en magnésium : Hépar, Courmayeur et Contrex. Evitez-les ! Le magnésium y est toujours présent sous forme de sulfate, un des sels de magnésium les moins bien absorbés (encore moins que le chlorure), ce qui provoque flatulences, ballonnements voire diarrhées, tout en améliorant peu ou pas votre statut en magnésium.

Compléments alimentaires de magnésium

Les trois meilleures formes de magnésium sont le malate, le citrate et le glycérophosphate. A noter que le malate de magnésium est une forme chimique qui a la particularité d'être composée d'une molécule d'acide malique à laquelle sont attachées deux molécules de magnésium. Elle constitue une excellente source de magnésium comme d'acide malique, avec une biodisponibilité élevée. L'acide malique a la particularité d'être basifiant et de protéger les reins, ce qui le rend idéal pour les personnes fragiles ou touchées par l'ostéoporose. De plus, le malate ne perturbe pas le fonctionnement du système digestif comme peuvent parfois le faire d'autres formes de magnésium.

Une cure de six semaines à six mois permet alors de restaurer des niveaux normaux de magnésium.

Références produits :

Magnesium malate 800 mg

Magnecalm


A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

******************************
Publicités :

Contre la désinformation : L'action conjointe de l'Union Européenne et des lobbys de l'industrie pharmaceutique menace les médecines naturelles. Bientôt, non seulement les traitements alternatifs risquent d'être interdits, mais les sources d'information sur les médecines naturelles disparaîtront elles aussi.
Prenez dès aujourd'hui les devants ! Abonnez-vous aux Dossiers de Santé & Nutrition et restez en permanence au courant des dernières découvertes en pointe de la médecine naturelle.
Découvrez les nouveaux traitements que Bruxelles n'a pas encore eu le temps d'interdire en regardant la présentation ici.

Secrets de jeunesse pour une vieillesse heureuse : La médecine anti-âge fait actuellement des progrès étonnants. Vous pouvez en bénéficier en suivant les conseils du Docteur Hertoghe, président de l'Association Mondiale de Médecine Anti-âge. Rendez-vous ici.

Pas vu à la TV : Retrouvez toute l'actualité de la santé naturelle, indépendante et sans concession grâce à Alternatf Bien-Être, journal de référence de la santé naturelle, à découvrir ici (lien cliquable).

******************************

Si vous n'êtes pas encore abonné à La Lettre Santé Nature Innovation et que vous souhaitez vous aussi la recevoir gratuitement, inscrivez-vous ici.

******************************

Pour être sûr de bien recevoir La Lettre Santé Nature Innovation sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante.

******************************

Si vous souhaitez commenter cet article, je vous invite à le faire ici.

******************************

Si vous pensez que ce message pourrait intéresser un ami ou un proche, n'hésitez pas à le lui transférer par email (utilisez la fonction "transférer ce message" dans votre boîte de messagerie électronique). Pour partager cet article, vous pouvez utiliser l'un des réseaux sociaux suivants :

Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez sur Pinterest Partagez sur Google + Partagez sur LinkedIn

******************************

Sources :

[1] Rayssiguier Y. et al., « Inflammatory response in magnesium deficiency », Advances in Magnesium Research, 1 : Magnesium in Cardiology, Smetana R. ed., John Libbey and Co, London 1995, 415-416.

[2] Bo S. et al., « Role of dietary magnesium in cardiovascular disease prevention, insulin sensitivity and diabetes », Curr. Opin. Lipidol., 2008 Feb, 19(1):50-6.

Kass L, Weekes J, Carpenter L. Effect of magnesium supplementation on blood pressure : a meta-analysis. Eur J Clin Nutr. 2012 Apr;66(4):411-8.

[3] Slutsky I. et al., « Enhancement of synaptic plasticity through chronically reduced Ca2+ flux during uncorrelated activity », Neuron., 2004 Dec 2, 44(5):835-49.

[4] Sen A.P. et al., « Use of magnesium in traumatic brain injury », Neurotherapeutics, 2010 Jan, 7(1):91-9.

[5] Tucker K.L. et al., « Potassium, magnesium and fruit and vegetable intakes are associated with greater bone mineral density in elderly men and women », Am. J. Clin. Nutr., 1999 Apr, 69(4):727-36.

[6] New S.A. et al., « Dietary influence on bone mass and bone metabolism : further evidence of a positive link between fruit and vegetable consumption and bone health », American J. Clin. Nutr., 2000 Jan, 71(1):142-51.

[7] Ma B. et al., « Dairy, magnesium and calcium intake in relation to insulin sensitivity : approaches to modeling a dose-dependent association », Am. J. Epidemiol., 2006 Sep 1, 164(5):449-58.

[8] He K. et al., « Magnesium intake and incidence of metabolic syndrome among young adults », Circulation, 2006 Apr 4, 113(13):1675-82.

[9] Infection of mouse fibroblasts by cardioviruses: premature uncoating and its prevention by elevated pH and magnesium chloride

REACTION OF POLIOVIRUS AND FORMALDEHYDE IN MAGNESIUM CHLORIDE SOLUTION TO ENHANCE POTENCY OF KILLED-VIRUS VACCINE.

Enhancement of tick-borne encephalitis virus plaques in the presence of magnesium chloride.

******************************

Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L'éditeur n'est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L'éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s'interdit formellement d'entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

La Lettre Santé Nature Innovation est un service d'information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions). Pour toute question, merci d'adresser un message à contact@santenatureinnovation.com

******************************

Vous recevez ce message à l'adresse CATHERINE.FAGARD.OPN@gmail.com car vous avez souscrit à La Lettre Santé Nature Innovation. Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre d'information gratuite sur la santé naturelle, rendez-vous sur notre page de désinscription.

Pour votre santé, optez pour la cuisson basse température