Un gros ventre, c'est inquiétant

La Lettre Santé Nature Innovation par Jean-Marc Dupuis
est un service d'information gratuit sur la santé, la nutrition et le bien-être.
Pour vous inscrire, rendez-vous ici.

Pour ne plus recevoir nos messages, rendez-vous ici.

Un gros ventre, c'est inquiétant

Pourquoi les personnes qui ont un gros ventre sont-elles jugées moins attirantes ?

Parce qu'un gros ventre donne une forme « ronde » ?

Non.

Les rondeurs, notamment chez les femmes, sont en général un atout de séduction. En haut, en bas, je ne vais pas vous faire un dessin.

Mais pas sur le ventre.

Au contraire, même une personne qui aurait « tout ce qu'il faut » ailleurs, peut avoir la silhouette ruinée par un ventre trop gros.

Mais pourquoi ?

Parce que, de façon instinctive, l'être humain a appris à y voir un signe de mauvaise santé.

Le gros ventre, signe de mauvaise santé

Et c'est vrai.

Sauf chez la femme enceinte bien sûr, un ventre qui se met à grossir, ou même à pendre, est un signe de problèmes de peau, de muscles (abdominaux) mais bien plus encore des organes à l'intérieur.

Je rappelle que le ventre contient de nombreux organes vitaux : le pancréas, l'intestin, le foie, l'estomac, entre autres.

Si votre ventre grossit, c'est toujours parce qu'il se passe quelque chose de bizarre et d'inquiétant à l'intérieur.

Peut-être votre estomac est-il en train de se dilater. Peut-être vos intestins sont-ils en train de gonfler, sous l'effet de gaz ou de nourriture non-digérée qui s'accumule. Et il y a des causes médicales à cela, et des conséquences parfois graves.

Plus inquiétant encore, mais très fréquent dans les cas de gros ventre, la personne souffre d'un dépôt croissant de graisse malsaine entre ses organes.

C'est ce qu'on appelle la graisse viscérale. Elle augmente fortement le risque de développer un cancer et des maladies cardiaques et vasculaires (des vaisseaux sanguins), telles que l'hypertension et les crises cardiaques.

Oubliez les « abdos »

A la Fnac, sur Internet, dans les magazines, se bousculent les spécialistes auto-proclamés qui vous promettent « un ventre plat en 6 semaines », ou encore « des abdos en plaquette de chocolat » à condition de donner... son numéro de carte de crédit.

Mais vous voulez savoir la vérité ?

Vous pouvez faire autant d'abdos que vous voulez, cela n'aura aucun effet sur les causes de votre gros ventre. Ce n'est pas là que se situe le problème. Ou pas uniquement, de toute façon.

Si une personne de votre entourage souffre d'un gros ventre, essayez à tout prix de lui faire comprendre qu'il y a des problèmes sous-jacents relatifs à ses choix alimentaires, ses déséquilibres hormonaux, au manque de certains nutriments, et bien sûr, à son mode de vie.

Vous devez lui expliquer qu'elle doit s'en préoccuper, parce qu'un gros ventre n'est pas uniquement un problème esthétique.

Bien sûr, un gros ventre n'est pas très attirant. Bien sûr, cela vous force à adapter vos vêtements d'une façon plus ou moins heureuse, vous obligeant à renoncer à des tenues qui vous auraient mis(e) en valeur, si vous n'aviez pas eu ce ventre.

Bien sûr, cela peut même être handicapant, et c'est certainement très gênant en été sur la plage, quand on hésite entre « assumer » avec un maillot deux pièces ou essayer de camoufler avec un maillot une pièce, tout en sachant que, dans un cas comme dans l'autre, il faudra renoncer à plaire et accepter que certains vous regardent avec surprise, inquiétude ou même pitié.

Toutefois, ce n'est pas ça le plus grave. On peut toujours surmonter sa gêne. Il suffit d'un peu d'humour.

Mais les problèmes médicaux provoqués par le gros ventre, tôt ou tard, rattraperont la personne qui n'aura pas pris conscience du problème et mis en œuvre la solution.

La solution existe

Car la solution existe.

Ce n'est pas moi qui le dis, ce sont les études scientifiques, et je peux le prouver grâce au travail de synthèse extraordinaire réalisé sur ce sujet par le Dr Thierry Hertoghe, dans son nouveau dossier, « Retrouver un ventre plat et ferme, et mieux faire fonctionner vos intestins ».

Ce dossier est à paraître ce vendredi 15 mai et est réservé en exclusivité aux abonnés de La Lettre du Dr. Thierry Hertoghe.

Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, le Dr Herthoghe est le président de la société mondiale de médecine anti-âge, et notre spécialiste dans le domaine des problèmes spécifiques liés au vieillissement.

Chaque mois, il publie un dossier en exclusivité pour ses lecteurs traitant d'une maladie ou d'un problème physique lié à l'âge, mais cette fois-ci, il a sorti un dossier d'une qualité tout-à-fait exceptionnelle, contenant des informations et des solutions absolument introuvables ailleurs.

Par exemple, le Dr Hertoghe est spécialiste des équilibres hormonaux, un sujet crucial mais trop souvent négligé de la médecine.

Vous serez surpris de découvrir dans ce dossier le nombre de liens entre le gros ventre et un problème hormonal, en particulier une hormone appelée relaxine. Il présente une thérapie peu connue, la mésothérapie, qui permet d'obtenir des résultats sur le ventre en quelques heures, sans aucune intervention chirurgicale ni médicament.

Traiter le problème du gros ventre par tous les angles, mais de façon naturelle

Il faut bien comprendre que les hormones sont des produits naturels, fabriqués par le corps. Les hormones interviennent à tous les niveaux, pour régler le taux de sucre dans le sang comme pour construire des os, des muscles, régénérer la peau, ou encore digérer et réguler notre humeur comme notre système immunitaire ou notre énergie.

La pollution, le stress, une mauvaise alimentation et de mauvaises habitudes de vie provoquent des déséquilibres hormonaux, qui rejaillissent à tous les niveaux du corps.

Il faut s'en préoccuper.

On ne peut pas se contenter de manger bio, faire du sport, se relaxer et prendre certaines vitamines ou nutriments. Cela ne suffira en général pas à produire un résultat visible sur le ventre.

Si vous manquez d'hormones thyroïdiennes, par exemple, peu importe ce que vous faites, vous aurez le teint jaune, vous serez fatigué, et votre ventre aura tendance à grossir.

C'est pourquoi le Dr Hertoghe a réalisé ce dossier qui aborde le problème du gros ventre sous tous les angles importants.

Sur le plan de l'alimentation, par exemple, les gens commettent de graves erreurs. Ils pensent en général que manger moins de graisse contribuera à un ventre plus plat.

Mais c'est tout le contraire !

Une idée fausse sur la nutrition qui donne le gros ventre

Le Dr Hertoghe explique comment éviter toute graisse dans l'alimentation est mauvais pour le ventre. Cela produit un déficit en hormones sexuelles, comme la testostérone. Ce manque affaiblit les muscles abdominaux et ralentit la production d'huile par la peau, la rendant flasque.

Le manque de graisse alimentaire conduit aussi à un affaiblissement de la production de cortisol. Le manque de cortisol provoque une inflammation qui se propage à travers le système digestif, perturbant la digestion et causant des douleurs abdominales et des ballonnements à cause d'une accumulation d'aliments non digérés qui fermentent.

Les aliments qui ne sont pas digérés par les cellules et les sucs intestinaux seront en partie digérés par des bactéries intestinales, qui produisent des gaz. Le ventre est alors ballonné par cette accumulation de nourriture non digérée dans les intestins et par les gaz intestinaux.

Mais il existe 4 erreurs nutritionnelles graves qui font grossir le ventre. Et elles sont bien sûr passées en détail dans le dossier « Retrouver un ventre plat et ferme, et mieux faire fonctionner vos intestins », avec les solutions.

Résoudre tous les types de gros ventre

Ce dossier a en outre la particularité de traiter tous les types de gros ventre. Les solutions ne sont pas les mêmes selon que le gras est plutôt à la surface de la peau (devant), dans les viscères (dedans), ou encore derrière le péritoine (près de la colonne vertébrale).

Il est aussi très important, pour trouver la solution efficace, de tenir compte de l'endroit où le ventre grossit le plus.

Le Dr Hertoghe présente les causes principales qui entraînent :

  • un ventre ballonné dans le haut 

  • le ballonnement du milieu du ventre 

  • le bas du ventre gonflé 

  • le ventre gras 

  • le ventre tombant (qui déborde est chute vers le bas) 

  • les vergetures.

Un tableau pratique synthétise les solutions adaptées à chacune de ces situations.

Je vous garantis que toutes ces informations sont absolument introuvables ailleurs. Et le Dr Hertoghe vous donne les solutions précises, les compléments alimentaires et les dosages d'hormones optimaux qu'une personne en bonne santé doit rechercher pour retrouver un ventre plat.

En lisant ce dossier, vous comprendrez pourquoi il ne faut surtout pas négliger les signaux envoyés par votre ventre sur votre état de santé, et vos possibles maladies futures.

Demandez votre exemplaire avant jeudi 14 mai minuit

Je vous rappelle que ce dossier est réservé aux abonnés de La Lettre du Dr Thierry Hertoghe. Ils le recevront vendredi 15 mai. Pour le recevoir vous aussi il vous suffit de souscrire un abonnement d'essai grâce à votre lien d'abonnement au bas de ce message avant le jeudi 14 mai minuit afin que nous ayons le temps de valider votre abonnement.

Cet abonnement ne vous engage à rien. Vous bénéficiez d'une garantie de satisfaction absolue qui vous permet d'annuler, pendant 3 mois, votre abonnement, et de récupérer l'intégralité de votre paiement si vous jugez que l'abonnement ne dépasse pas largement vos attentes.

Vous bénéficiez de plus d'une importante réduction que je vous laisse découvrir sur le lien ci-dessous. J'ai vraiment tout fait pour que toute personne intéressée puisse faire l'essai : vous vous abonnez à prix réduit, vous recevrez vendredi 15 mai votre dossier spécial « Retrouver un ventre plat et ferme, et mieux faire fonctionner vos intestins », puis vous recevrez vos numéros de la Lettre du Dr Thierry Hertoghe pendant 3 mois et, à la fin, si vous le souhaitez, vous êtes intégralement remboursé - et vous gardez bien sûr, en remerciement d'avoir essayé, tout ce que nous vous avons envoyé.

Comme vous l'avez compris, je vous engage vivement à faire cet essai. Je vous rappelle que vous avez jusqu'au jeudi 14 mai minuit pour vous inscrire et recevoir le nouveau dossier du docteur Hertoghe sur le ventre.

Pour découvrir La Lettre du Dr Thierry Hertoghe et profiter de cette offre exceptionnelle, cliquez ici.

Bien à vous,

Jean-Marc Dupuis

******************************

Si vous n'êtes pas encore abonné à La Lettre Santé Nature Innovation et que vous souhaitez vous aussi la recevoir gratuitement, inscrivez-vous ici.

******************************

Pour être sûr de bien recevoir La Lettre Santé Nature Innovation sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante.

******************************

Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L'éditeur n'est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L'éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s'interdit formellement d'entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

La Lettre Santé Nature Innovation est un service d'information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions).
Pour toute question, rendez-vous ici.

Service courrier : Sercogest, 60 avenue du Général de Gaulle, 92800 Puteaux - France

******************************

Vous recevez ce message à l'adresse E.TOILE.MARKETING.EPFAN@blogger.com car vous avez souscrit à La Lettre Santé Nature Innovation. Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre d'information gratuite sur la santé naturelle, rendez-vous sur notre page de désinscription.

Pour votre santé, optez pour la cuisson basse température