Augmenter sa mémoire : la technique étonnante des chauffeurs de taxi anglais

La Lettre Santé Nature Innovation par Jean-Marc Dupuis
est un service d'information gratuit sur la santé, la nutrition et le bien-être.
Pour vous inscrire, rendez-vous ici.


Augmenter sa mémoire : la technique étonnante des chauffeurs de taxi anglais

Chère lectrice, cher lecteur,

Des chercheurs britanniques ont découvert que pour s'adapter au réseau urbain labyrinthique de Londres, les chauffeurs de taxi y ont développé des capacités cognitives hors du commun… qui se traduisent par l'augmentation du volume d'une partie précise de leur cerveau !

Ce phénomène est expliqué par le Dr Curtay dans le numéro de novembre des Dossiers de Santé & Nutrition, consacré à la mémoire. Vous allez y découvrir un message qui va à l'encontre de toutes les idées reçues sur le sujet.

Si eux y parviennent, pourquoi pas vous ?

Combien de fois entend-on dire à une personne se plaignant d'oublis de plus en plus fréquents : « C'est normal, c'est l'âge, il faut vous y faire » ?

Si vous pensez que la perte de la mémoire et le déclin cognitif sont une fatalité, un phénomène irréversible lié au vieillissement, la lecture de ce dossier va faire s'écrouler vos préjugés. Car il existe des stratégies pour « muscler » votre mémoire… exactement comme le font chaque jour les chauffeurs de taxi londoniens ! Si eux y parviennent, pourquoi pas vous ?

Mais prenons les choses dans l'ordre. Pour pouvoir agir sur votre mémoire, il faut d'abord comprendre comment elle fonctionne. Et dans ce numéro, le Dr Curtay vous guide dans les méandres de ce mécanisme fascinant.

Notre cerveau est plus fort que Google

À chaque fois que les chercheurs croient avoir compris le chemin que la mémoire emprunte dans notre cerveau, ils ne tardent pas à se rendre compte qu'elle a aussi ses passages secrets.

Prenez l'histoire de cet homme qui ne se souvenait plus de son nom après avoir trop mangé d'un aliment particulier (vous verrez pourquoi il ne faut surtout pas l'imiter), ou, inversement, l'existence de cette étrange maladie, l'hypermnésie, touchant ceux qui se souviennent absolument de tout !

Les deux principales zones du cerveau où siègent la mémoire sont le cortex et l'hippocampe. La première stocke notre « mémoire à long terme », et la seconde notre « mémoire à court terme ».

Si le cortex a une capacité de stockage quasi infinie, l'hippocampe ne retient que temporairement l'information. Et pourtant, c'est cette petite partie du cerveau, à la forme de cheval marin, que nous pouvons « muscler » : c'est elle que les chauffeurs de taxi londoniens sont parvenus à faire « grossir » physiologiquement.

Vous allez découvrir l'explication de cette performance unique, ainsi que les moyens mnémotechniques les plus efficaces que nous pouvons nous aussi utiliser.

Car il y a une chose avec laquelle moteurs de recherche et algorithmes ne pourront jamais rivaliser : c'est la façon dont les sens et les sentiments « sculptent » la mémoire de l'homme.

La « madeleine de Proust », ce phénomène par lequel le simple goût d'un aliment fait jaillir un flot de souvenirs, n'est que le plus célèbre exemple dont le mécanisme scientifique est détaillé dans le dossier de ce mois. Vous verrez aussi comment certaines émotions brutales peuvent littéralement effacer des informations de notre mémoire. Le Dr Curtay le sait bien : ce phénomène lui est arrivé en personne et il s'est retrouvé dans une situation… ubuesque !

Comment le monde industriel s'en prend à notre mémoire

D'autres facteurs peuvent accélérer le vieillissement du cerveau et altérer le fonctionnement de la mémoire :

  • Le stress, chronique ou émotionnel 

  • La fatigue 

  • La pollution aux particules fines (une étude menée sur des enfants à Mexico fait à ce titre froid dans le dos) 

  • L'acroléine, dérivé des cuissons que l'on trouve dans les aliments frits tels que les chips et les frites 

  • Les minéraux corrosifs comme le fer, le cuivre, l'aluminium ou le manganèse, qui font littéralement « rouiller » notre cerveau au fil des années 

  • L'abus d'alcool 

  • Etc.

Vous allez également découvrir un effet ravageur du surpoids, et le lien direct qu'il entretient avec… la maladie d'Alzheimer.

Mais ce qu'il faut déjà retenir, c'est que contrairement à ce qu'on entend souvent, il est possible de prévenir et même de réparer les troubles de la mémoire.

Une fascinante étude menée aux Pays-Bas a prouvé qu'il était possible de dépasser 100 ans tout en conservant des capacités cognitives et mémorielles exceptionnelles.

Vous saurez en lisant ce dossier ce que les chercheurs ont découvert en ouvrant le crâne d'une femme, décédée à 115 ans avec plus de neurones que les gens… de 60 ans ! Elle aussi avait son petit secret, que le Dr Curtay partage avec vous.

Solutions naturelles pour une mémoire saine

Dans ce numéro des Dossiers de Santé & Nutrition, il détaille bien sûr de nombreuses solutions naturelles pour prendre soin et même améliorer notre mémoire.

La première réparation indispensable est celle de l'ADN cellulaire des neurones : c'est le sommeil qui l'effectue, et en particulier le sommeil profond – mais ATTENTION ! La prise prolongée de somnifères sabote les phases de sommeil les plus récupératrices, altère la mémoire et augmente les risques de dépression et d'Alzheimer ! Ce dossier vous livre 20 façons d'optimiser votre sommeil. (Vous verrez notamment qu'un sommeil de qualité se prépare très tôt dans la journée).

Adopter un régime alimentaire inspiré du méditerranéen et de celui d'Okinawa : voici vingt ans que l'on a découvert qu'une trop grande consommation de viande augmentait proportionnellement les risques de démence… tandis qu'une méta-analyse toute récente – ses conclusions ont été rendues publiques le mois dernier – confirme qu'un régime très spécial, associé à l'emploi d'huile d'olive, protège la mémoire.

Veiller à enrichir son alimentation, voire à la complémenter en oméga-3, magnésium, vitamines B, zinc et polyphénols (les myrtilles et le raisin sont d'excellents neuroprotecteurs !) dont la lutéoline – un polyphénol encore peu connu, que l'on trouve dans les brocolis et le thym – dont les chercheurs découvrent les effets contre le déclin cognitif.

Parmi les aliments dont l'efficacité antineurodégénérative est prouvée :

  • Épices (curcuma, gingembre, ail, cannelle…) 

  • Soja 

  • Chocolat noir 

  • Eau minéralisée plutôt que l'eau du robinet (contenant de l'aluminium, du chlore…) 

  • Thé vert

Enfin, vous verrez que les études d'imagerie cérébrale (IRM) ont montré des impacts positifs d'apports supérieurs en oméga-3 sur le vieillissement cérébral. Ce dossier vous rappelle les meilleurs sources pour obtenir ces oméga-3.

Le Dr Curtay a établi en outre dans ce numéro des Dossiers de Santé & Nutrition des niveaux de protocoles à adopter en fonction de l'état de votre mémoire, ainsi que des conseils concrets si vous prenez des somnifères ou êtes en post-chimiothérapie. Il vous précise également ce que vous pouvez faire en période de ménopause (ou d'andropause), un temps de la vie où les risques de déclin cognitif augmentent fortement avec la baisse des hormones sexuelles.

Et, croyez-moi, si vous suivez régulièrement tous ces conseils, vous n'aurez bientôt plus besoin de vous reporter à ce numéro de novembre des Dossiers de Santé & Nutrition : vous vous en souviendrez !

Ce numéro de novembre des Dossiers de Santé & Nutrition sera mis sous presse le mercredi 28 octobre à la première heure. Pour le recevoir vous aussi, abonnez vous avant mardi 27 octobre à minuit en cliquant sur le lien d'abonnement sécurisé ci-dessous.

Cliquez ici pour en savoir plus sur les Dossiers de Santé & Nutrition et accéder au formulaire d'abonnement sécurisé.


Je m'abonne
Bonne lecture !

François Mercier

PS : Je remercie François Mercier de sa présentation des Dossiers du Dr Curtay. Il travaille avec moi à éditer et finaliser cette publication, en étroite collaboration avec le Dr Curtay, et je lui laisse volontiers la plume pour vous détailler chaque mois tous les trésors que vous y trouverez.

Jean-Marc Dupuis

******************************

Si vous n'êtes pas encore abonné à La Lettre Santé Nature Innovation et que vous souhaitez vous aussi la recevoir gratuitement, inscrivez-vous ici.

******************************

Pour être sûr de bien recevoir La Lettre Santé Nature Innovation sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante.

******************************

Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L'éditeur n'est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L'éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s'interdit formellement d'entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

La Lettre Santé Nature Innovation est un service d'information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions).
Pour toute question, rendez-vous ici.

Service courrier : Sercogest, 44 avenue de la Marne, 59290 Wasquehal - France

Pour votre santé, optez pour la cuisson basse température