Dépression, Alzheimer : le secret des médecins perses

La Lettre Santé Nature Innovation par Jean-Marc Dupuis
est un service d'information gratuit sur la santé, la nutrition et le bien-être.
Pour vous inscrire, rendez-vous ici.



Dépression, Alzheimer : le secret des médecins perses

Chère lectrice, cher lecteur,

De petites équipes discrètes de scientifiques travaillent aujourd'hui à décortiquer les propriétés médicinales d'une épice que les perses ont découvert…il y a plus de 3000 ans.

Je préfère vous le dire d'emblée : la lecture du numéro d'Alternatif Bien-Être de décembre fait appel à une grande ouverture d'esprit. Vous y trouverez des solutions naturelles prometteuses pour des pathologies parfois très lourdes :

Vous allez découvrir dans cette édition d'Alternatif Bien-Être que des personnes souffrant de dépression ont vu une saisissante diminution des symptômes après avoir consommé du safran tous les jours (le dosage est détaillé dans l'article).

L'amélioration a même surpassé les meilleurs antidépresseurs médicamenteux : imipramine, Prozac etc.

Ils retrouvent la joie d'être amoureux !

Plus étonnant encore, le safran peut aussi diminuer les effets secondaires de ces médicaments, en particulier les troubles sexuels : baisse du désir, anorgasmie, difficultés érectiles…

Et ce n'est pas tout !

L'action du safran sur le système nerveux a conduit les chercheurs à s'intéresser à son potentiel dans les cas de démences cérébrales et de maladie d'Alzheimer. Là, encore, les résultats que vous allez découvrir dans le numéro de décembre d'Alternatif Bien-Être sont saisissants.

Vous verrez que cette simple petite épice fait des étincelles, comparée à des médicaments comme le donépézil (Aricept) ou la mémantine (Ebixa)…

Le seul problème du safran ? Son prix : deux fois plus cher que l'or !! Heureusement nous vous donnons le moyen de vous en procurer une excellente forme…bien plus abordable. Il y a bien d'autres sujets pour lesquels la médecine a à apprendre de nos anciens mais aussi des patients eux-mêmes :

Guérisons exceptionnelles : le point commun

Vous vous souvenez peut-être de son nom ? Gregg LeMond, champion cycliste américain.

Gravement blessé lors d'un accident de chasse en 1986, les médecins lui avaient annoncé un pronostic formel : il passerait le reste de sa vie dans une chaise roulante, son vélo, c'était du passé.

Deux ans plus tard, LeMond était sur les Champs-Elysées, un maillot jaune vif sur la poitrine : il venait de remporter le tour de France !!!

Comme lui, de nombreuses autres personnes qui étaient « condamnées » par la médecine ont pourtant fini par guérir, déjouant tous les pronostics les plus sombres. Vous allez voir dans ce numéro de décembre d'Alternatif Bien-Être que les scientifiques ont étudié les cas de ces survivants exceptionnels.

Ils ont découvert qu'ils avaient un étonnant point commun, un chemin de guérison qui suivait 12 étapes précises, souvent inattendues, parfois en rupture profonde avec les codes que la société nous impose.Surtout, ils ont observé que les bien-portants avaient tout à gagner à s'inspirer de ces 12 étapes, à titre préventif.

Je vous ai dit tout à l'heure qu'il fallait une grande ouverture d'esprit pour découvrir pleinement ce numéro. Il faudrait presque parler de « courage », tant cette vision exige une puissante introspection thérapeutique et une capacité à se métamorphoser réellement.

Pour faire peau neuve.

Mais vous allez voir que les résultats peuvent être saisissants, pour prévenir ou guérir des maladies aussi graves que le cancer ou les accidents cardio-vasculaires...

Alternatif Bien-Être vous fait aussi découvrir l'histoire pour le moins surprenante d'un autre patient :

Vitamine D : l'histoire qui fait paniquer

Si vous prenez de la vitamine D, lisez cette histoire en essayant de garder votre calme. Il est très important que vous la lisiez jusqu'au bout.

Elle commence avec un homme, qui se présente aux urgences. Il souffre de désorientation et ressent depuis plusieurs semaines une extrême fatigue, une soif incessante et un besoin permanent d'uriner.

Le résultat des examens qu'on pratique sur lui est sans appel : son taux de vitamine D dans le sang est de 1200 ng/mL, quand la valeur maximale culmine à 100 ng seulement !

Comment l'expliquer ? Ce patient ne souffre d'aucune maladie, et ne prend aucun médicament.

Mais il se trouve que son médecin homéopathe lui a prescrit (à juste titre !) un complément multivitamines…depuis plusieurs semaines.La suite de l'histoire, comme vous allez le découvrir dans le numéro de décembre d'Alternatif Bien-Être, est proprement sidérante. Et nous sommes tous concernés…

La vérité sur la vitamine D

Vous allez voir comment cet homme a pu prendre à son insu une dose 4500 fois supérieure à l'apport recommandé !!! (Quatre-mille cinq cent fois, vous avez bien lu).

Et il est probable que vous soyez alors gagné par une inquiétude parfaitement légitime. Voilà pourquoi Alternatif Bien-Être vous propose dans son numéro de décembre un dossier vérité sur la vitamine D, préparé avec les données issues de la recherche scientifique la plus récente.

Le métabolisme de la vitamine D est complexe et donne naissance à une dizaine de variantes de la molécule. Vous découvrirez en particulier que deux formes de vitamine D sont à éviter car leur toxicité a été mise en évidence.Il faut hélas aussi dire que les fraudes à la fabrication sont de plus en plus fréquentes. Mais vous verrez qu'il existe une façon très sûre de ne pas se tromper en choisissant un complément de vitamine D.

L'état du patient…aujourd'hui

Surtout, vous trouverez dans ce dossier le protocole précis à suivre pour bénéficier des fabuleux apports de la vitamine D, qui continuent d'être démontrés par de toutes nouvelles études :
  • Diminution du risque de cancers
  • En cas de cancer, ralentissement de la croissance des tumeurs, voir régression dans certains cas
  • Amélioration de l'équilibre et diminution du risque de fractures
  • Amélioration de la force musculaire
  • Diminution des symptômes ou ralentissement de la progression de toutes les maladies auto-immunes
  • Diminution du risque de dépression
  • Baisse du risque de maladie d'Alzheimer
  • Prévention des complications de la grossesse
Mais attention !

Cela suppose d'atteindre un taux sanguin précis de vitamine D (différent bien sûr selon la situation de chacun : enfant, adulte, femme enceinte, etc.).

Quant au patient dont je vous ai parlé au début de cette Lettre, je vous conseille de lire la fin de son aventure. Vous allez découvrir dans quel état il se trouve aujourd'hui…Et vous allez être bluffé.

Dans ce numéro de décembre d'Alternatif Bien-Être, vous trouverez aussi des conseils pour faire les bons choix, notamment nutritionnels, alors que l'hiver s'installe avec ses virus et maladies.

Immunité : 4 erreurs pour être sûr de tomber malade

Saviez-vous qu'une personne qui vit seule et isolée se défend moins efficacement contre un virus et produit plus de molécules associées à l'inflammation qu'une personne entourée ?

Ce lien entre immunité et relations sociales peut surprendre, mais il souligne un fait : notre système de défense est aussi sensible à des facteurs…extérieurs. D'autres erreurs, comportementales ou nutritionnelles, nous rendent plus accessibles aux infections. Nous en avons identifié 4 principales, dont certaines vont vous surprendre.

Vous allez notamment découvrir un redoutable ennemi pour les cellules lymphocytes NK (les cellules « tueuses naturelles » qui nous protègent des cellules infectées) ;

Egalement, si vous faites ce tout petit écart (très souvent le samedi soir), mesurez bien ses conséquences, elles sont insoupçonnées… (non, il ne s'agit pas d'une soirée trop arrosée !)

Egalement dans cette édition d'Alternatif Bien-Être :

Allaitez : vos enfants seront…plus riches 

Vous voulez une preuve que la nature est un véritable chef d'oeuvre ? Regardez les bénéfices de l'allaitement maternel. Chez la mère tout d'abord, le fait d'allaiter permet de :
  • Diminuer les risques de cancer du sein et de cancer des ovaires. La baisse du risque peut atteindre 20%.
  • Facilite la perte de poids et diminue le risque de diabète de type 2.
  • Diminuer le risque d'hypertension artérielle et de maladies cardiaques de 15% à long terme.
Chez les enfants, les bénéfices sont tout aussi variés :
  • Meilleure santé digestive, se traduisant par moins de diarrhées, de constipation ou de vomissements.
  • Une plus grande intelligence ! Une étude publiée dans la revue médicale The Lancet a mis en évidence qu'une durée d'allaitement maternel plus longue est associée à une intelligence accrue à l'âge adulte, des études plus longues et des revenus plus élevés.
  • Meilleure immunité, se traduisant par moins d'infections, en particulier respiratoires et otites.
  • Meilleure protection face au surpoids en grandissant (probablement parce que l'allaitement confère une flore intestinale plus saine).
  • Protection contre le diabète de type 1, un diabète auto-immunitaire incurable.
Malgré cela, seules 25 % des Françaises allaitent exclusivement leurs enfants jusqu'à l'âge de 6 mois alors que c'est le cas de 80 % des Scandinaves et jusqu'à 90 % des Suissesses. La raison ? Vous allez être très surpris en la découvrant dans ce numéro d'Alternatif Bien-Être.

En attendant, parce qu'elles ne peuvent pas, ou qu'elles ne souhaitent pas allaiter, 75% des femmes préfèrent le lait « maternisé », vendu en supermarché.

Mais savent-elles exactement de quoi il s'agit ?

Nous vous proposons de découvrir en détail le processus de fabrication de ce lait. La science, vous vous en doutez, peine à égaler le chef d'œuvre de la nature. Mais on peut malgré tout choisir un lait maternisé de bonne composition, à condition de respecter trois principaux critères de choix.

Et vous allez découvrir qu'il existe également une excellente alternative, qui permet d'éliminer les problèmes liés à la tolérance aux protéines de lait.Dans cette édition d'Alternatif Bien-Être, nous vous donnons accès à notre « ligne directe » avec les laboratoires de recherche les plus en pointe sur la santé naturelle, dont nous publions les dernières découvertes :

- Ostéoporose : les 42 médicaments qui détruisent les os. Certains médicaments entraînent une fragilisation osseuse et exposent à un risque de fracture accru. On trouve parmi eux des anti-inflammatoires, des antiépileptiques, antidépresseurs, anti-acides etc. La liste complète avec le nom des médicaments et des molécules est dans ce numéro.

- 10 exercices pour muscler ses yeux. A force de regarder un écran, les yeux s'épuisent, avec l'apparition d'une sensation d'irritation, de larmoiement ou de sécheresse oculaire. Des exercices rapides permettent de aides vos yeux à récupérer. (Et vous allez comprendre pourquoi il est également important de mobiliser…le cou).

- Pas franchement délicieux à boire, mais… L'infusion de buis, ce n'est pas franchement la tisane plaisir de l'année. Mais elle est si efficace en cas d'infection virale ou de fièvre que ça vaut le coup de faire un petit effort. Surtout si vous lisez notre conseil de préparation.

- Besoins en calcium : l'université de Harvard reprend enfin à son compte les recommandations journalières qu'Alternatif Bien-Être vous conseillait depuis 2013 ! Les autorités françaises, elles, continuent dans leur erreur, ou faudrait-il dire, « aveuglement » (elles conseillent le double). Pour une raison scandaleuse

- Cancer des enfants : la génétique pas coupable ! Et une explication qui fait froid dans le dos. A lire en priorité si vous mangez fréquemment du poisson.

A lire enfin dans ce numéro :
  • Quelques très bonnes raisons de vivre sale (au moins un petit peu),
  • Alzheimer et prion (agent pathogène) : la piste se précise,
  • La maca: les incas l'utilisaient pour la fertilité de leur bétail, la science montre qu'elle est excellente pour la qualité du sperme (mais il y a une chose que les femmes doivent savoir),
  • Diabète gestationnel : une supplémentation en sélénium augmente l'efficacité de l'insuline en seulement six semaines !
  • Stress: un mélange de vitamines particulièrement efficace pour surmonter des événements angoissants,
  • Cholestérol & statines : deux questions pour savoir si vous devez changer de médecin !
Je vous rappelle que nous mettons ce nouveau numéro sous presse lundi matin à la première heure. Vous avez jusqu'à dimanche soir minuit pour demander votre exemplaire de la nouvelle édition d'Alternatif Bien-Être
.

Cliquez ici pour en savoir plus sur Alternatif Bien-Être et demander votre exemplaire de la nouvelle édition.

Je m'abonne

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

******************************

******************************

Si vous n'êtes pas encore abonné à La Lettre Santé Nature Innovation et que vous souhaitez vous aussi la recevoir gratuitement, inscrivez-vous ici.

******************************

Pour être sûr de bien recevoir La Lettre Santé Nature Innovation sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante.

******************************

Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L'éditeur n'est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L'éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s'interdit formellement d'entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

La Lettre Santé Nature Innovation est un service d'information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions).
Pour toute question, rendez-vous ici.

Service courrier : Sercogest, 44 avenue de la Marne, 59290 Wasquehal - France

Pour votre santé, optez pour la cuisson basse température