Où sont les bains thermaux d'antan ?

La Lettre Santé Nature Innovation par Jean-Marc Dupuis
est un service d'information gratuit sur la santé, la nutrition et le bien-être.
Pour vous inscrire, rendez-vous ici.


Où sont les bains thermaux d'antan ?

Chère lectrice, cher lecteur,

Cures thermales, bains, thermalisme…

Cela évoque la Belle Époque, la gloire des chemins de fer. On se retrouvait à Evian, à Vichy, à Dax, à Baden-Baden, dans les grands hôtels, au casino, au bal… et à l'occasion on « prenait les eaux ».

Aujourd'hui, seules les cures de trois semaines consécutives sont remboursées par la Sécurité sociale. Les comptables qui gèrent l'assurance maladie estiment, à juste titre, que l'aspirine, les anti-inflammatoires et les antidouleurs sont plus efficaces et moins chers que les séjours dans les centres thermaux.

Nos villes d'eau sont devenues, pour la plupart, des villes fantômes. Les hôtels ont fermé. Les orchestres ont déserté. Les parcs arborés tombent à l'abandon.

Mais pour ma part, j'estime qu'avoir abandonné l'univers des cures thermales et tout ce qui existait autour a été une erreur.

Les spas font du bien, mais…

Quand on pense aux cures thermales d'aujourd'hui, on les assimile aux :

  • Centres aquatiques à caractère ludique et qui sentent le chlore

  • « Thalassothérapies » qui consomment des quantités monstrueuses d'énergie pour chauffer l'eau de mer

  • Spas, saunas, hammams, jacuzzi qui sont de plus en plus répandus
Ces activités font du bien, c'est sûr.

Mais l'énorme différence avec les cures thermales d'autrefois, c'est qu'elles sont totalement centrées sur l'individu. Les aspects de rencontre, activités sociales, jeux et danses qui existaient dans les villes thermales sont absents.


Ne pas passer à côté de l'essentiel

Or, les cures thermales avaient des bienfaits innombrables sur le bien-être global des gens. Cela allait bien au delà de savoir si tel rhumatisme ou telle douleur était guéri.

En cure thermale pendant plusieurs semaines, ou même plusieurs mois pour les privilégiés, les curistes avaient mille occasions de se rencontrer, se faire de nouveaux amis, jouer, danser, participer à des dîners pour lesquels ils devaient se préparer, faire leur toilette, se coiffer, ajuster leur garde-robe, etc.

Tout cela permettait de « se décentrer » pour recentrer l'attention des malades sur autre chose que leurs douleurs et leur maladie. C'était un moyen efficace et très agréable de leur redonner des objectifs stimulants, des préoccupations nouvelles, une vie sociale riche et même parfois mouvementée !

Il faut lire les romans de Dostoïevski, Stefan Zweig ou encore Arthur Schnitzler qui se passent dans des lieux de cure. Les gens s'y amusent comme des fous, et il n'y est jamais question de leur maladie. C'est dire comme c'était efficace. Les gens étaient si occupés qu'ils en oubliaient leurs souffrances. Que demander de plus ?

Leur maladie passait au second plan. C'était parfois spectaculaire.

Le Dr Gérard Leborgne, auteur du livre 120 réponses d'un médecin de terrain aux pathologies d'aujourd'hui, écrit au sujet du thermalisme :

« Les Romains [en avaient fait] une institution. Au XIXe siècle, la mode revient avec le Second Empire, le pays est riche, les chemins de fer se sont développés et ils vont favoriser les vacances dans les stations à la mode. »

« Au milieu du XXe, les laboratoires inventent de nombreuses molécules pour calmer les douleurs et le thermalisme décline ; mais ces remèdes anti- ceci, anti- cela ont leurs limites et surtout des effets indésirables parfois très, très méchants. »

« Au XXIe siècle, la clientèle des curistes est constituée presque exclusivement de malades chroniques, des personnes retraitées pour ce qui concerne la rhumatologie, et des enfants pour la pneumologie et les affections ORL à répétition. »

« Peu de gens sont prêts à sacrifier les vacances en famille [pour trois semaines de thermalisme], ce qui élimine les actifs. [Dommage car] cela permet de passer des vacances dans des endroits chargés d'histoire, de gastronomie et de culture. »

« On est à une époque où l'on veut des résultats immédiats. Une cure thermale [pour] une pathologie chronique, c'est sur des mois ou sur un an qu'on pourra juger de son efficacité. [1] »

En effet, les cures thermales ont des effets médicaux lents. C'est leur énorme défaut. C'est ce qui les rend inadaptées à notre époque, « obsolètes » comme on dit.

Et pourtant, leurs effets sont réels. (la suite ci-dessous)

Annonce spéciale

Prévention du cancer : dormez

Il existe une substance sécrétée pendant votre sommeil. Elle est anti-inflammatoire, neuroprotectrice et protégerait contre le cancer. Mais comment dormir bien ? En adaptant légèrement votre alimentation, en optimisant l'apport en magnésium et favorisant l'exposition à la lumière naturelle vous améliorez la qualité de votre sommeil. Ce n'est pas tout.

J'ai sur mon bureau la nouvelle édition des Dossiers de Santé & Nutrition du docteur Curtay dans lequel j'ai compté pas moins de 17 mesures efficaces pour retrouver un sommeil de bébé en toute circonstance. Nous mettons cette nouvelle édition sous presse jeudi prochain à la première heure. Cliquez ici pour en savoir plus sur les Dossiers de Santé & Nutrition.
Suite de la lettre de ce jour :

Effets multiples

Mal de dos : une synthèse de cinq essais cliniques sur 454 patients a montré que la balnéothérapie réduisait les douleurs lombaires [2].

Une autre étude sur 60 sujets a montré que des bains d'eau soufrée pendant 30 minutes sur 15 jours combattaient mieux les douleurs lombaires que l'eau normale [3]. Les deux eaux réduisent l'intensité de la douleur, mais l'eau soufrée réduit les spasmes, ainsi que la rigidité lombaire et celle des muscles paravertébraux.

Arthrose du genou et de la hanche : différentes études sur l'hydrothérapie ont montré sa capacité à améliorer l'amplitude des mouvements et la qualité de vie générale, réduire les douleurs et les médicaments antidouleurs [4]. Une synthèse d'essais cliniques a conclu que l'hydrothérapie était un traitement alternatif intéressant pour l'arthrose [5].

Arthrite (spondylite ankylosante sur les articulations vertébrales) : bien souvent, les médicaments contre la spondylite ankylosante sont inefficaces. Le thermalisme est alors le dernier espoir. Quatre essais cliniques portant sur 269 sujets ont montré que les résultats étaient visibles dès trois semaines [6].

Fibromyalgie : une vaste synthèse de 10 études cliniques a montré que le thermalisme était une alternative efficace et sûre pour réduire les points de douleur, l'intensité des douleurs, faciliter les mouvements et améliorer la qualité de vie des patients. Plusieurs études ont observé que le soulagement durait entre trois et six mois [7].

Psoriasis : que ce soit contre le psoriasis ou les autres problèmes de peau, les qualités thermiques, mécaniques et chimiques (minéraux et oligo-éléments) du thermalisme offrent un espoir aux sujets. Deux essais cliniques menés dans la Mer Morte, et un autre à Trentino (Italie) ont mesuré une réduction du psoriasis durant quatre mois [8].

Ce n'est qu'un aperçu des vertus du thermalisme telles qu'identifiées à ce jour. Les cures peuvent être aussi efficaces :

  • Contre les varices (surtout dans l'eau soufrée [9])

  • Contre le surpoids [10]

  • Pour soulager l'arthrite rhumatoïde

  • Contre les douleurs pendant l'accouchement

  • Pour réduire les symptômes de l'insuffisance cardiaque chronique. La chaleur de l'eau fait se dilater les vaisseaux sanguins, ce qui réduit la pression artérielle et améliore l'irrigation sanguine de vos muscles et de votre peau [11]. L'étude Therm&veinesx a montré que l'hydrothérapie apaisait les jambes lourdes notamment.

  • Pour ouvrir les pores de la peau, provoquer la sueur et expulser du corps les produits chimiques et résidus toxiques accumulés.

  • Pour apporter à votre corps les minéraux dont il a besoin : calcium, potassium, magnésium, iode, etcx .
Quand on considère le potentiel de guérison par cure thermale, il est dommage que le public n'en soit pas informé.

L'espoir n'est pas perdu

Tous les centres n'ont pas fermé.

Dans les pays d'Europe centrale et d'Europe de l'Est, la tradition est encore bien vivante.

Moi-même, avec ma famille, j'ai visité par hasard il y a deux ans l'un de ces centres dans l'ouest de la Slovaquie (Trencianske Teplice).

Nous y allions parce que cette petite ville d'eau possède des thermes remarquables construits à la fin du XIXe siècle par une Française, Iphigénie d'Harcourt.

thermes de Teplice en Slovaquie

D'apparence orientale, les thermes de Teplice en Slovaquie ont été construits par Iphigénie de Castries d'Harcourt à la fin du XIXe…

Or, certes, la visite des thermes fut intéressante. Les décorations étaient magnifiques.

Mais ce qui nous a le plus surpris, et intéressés, était la joie de vivre et la bonne humeur de toutes les personnes « malades » qui se promenaient dans les rues.

Les gens se croisaient, se souriaient, échangeaient quelques mots.

Et le soir, dans un restaurant sympathique où tous les convives semblaient se connaître et être amis, nous avons eu la surprise de les voir se lever à la fin du repas, pousser les tables, et se mettre à danser dans une ambiance des plus « bon enfant ».

Jeunes et vieux, malades et bien portants, locaux et étrangers, habitués et nouveaux venus, patrons et clients, tout le monde dansait ensemble, personne n'était laissé de côté, personne ne faisait « tapisserie ». Chacun était gentiment invité à s'amuser dans un niveau sonore supportable et même agréable.

Avec ma femme et mes enfants, nous étions stupéfaits de découvrir cette ambiance bienveillante et chaleureuse. Nous avons évidemment participé à la fête, et passé une soirée mémorable.

Je conseille donc vivement aux personnes qui le peuvent de choisir des lieux de cure pour leurs vacances sans chercher spécialement des noms prestigieux et dont il est fait la publicité dans les magazines ou à la télé. De nombreuses stations thermales existent encore, dans les villages, dans les campagnes, dans les ex-pays communistes, qui sont à la portée de toutes les bourses ou presque.

Témoignage

Pour terminer, j'aimerais vous faire part du témoignage de Sophie, guérie d'une infection urinaire (cystite interstitielle) après une cure thermale [12] :

« Après des années d'enfer, on m'a suggéré de faire une cure thermale en France, dans le seul établissement spécialisé pour les problèmes urinaires.

Je n'y croyais pas du tout, mais en désespoir de cause, j'y suis allée, trois longues semaines…

Et miracle !

Tous mes symptômes ont disparu pendant 7 ans.

Ensuite cela a recommencé un petit peu, j'y suis donc retournée et à nouveau guérie.

Ce centre thermal se situe dans les Pyrénées, à La Preste-les-Bains (fait partie de la « chaine thermale du soleil »), avec couverture partielle des frais pour ceux qui sont assurés en France.

C'est un gros investissement en temps, et peut-être en argent, mais cela a réellement sauvé ma vie. »

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

******************************
Publicités :

Avant-première : Alors que se multiplient les scandales autour des médicaments chimiques, une petite élite de personnes bien informées bénéficient, elles, de traitements naturels auxquels le grand public n'aura pas accès avant des années.
Vous pourriez peut-être faire partie de ce club très fermé, vous aussi. Allumez le son de votre ordinateur et regardez sur la présentation qui se trouve ici.

Exclusivité Lecteurs Santé Nature Innovation : Accédez à une nouvelle publication mensuelle unique. Sans équivalent en kiosque, en librairie ou sur internet, Les Secrets de la Médecine Chinoise vous permettent d'aborder en toute sécurité un savoir ancestral riche de sa pharmacopée et de la connaissance de soi. Apprenez-en plus ici.

Secrets de jeunesse pour une vieillesse heureuse : La médecine anti-âge fait actuellement des progrès étonnants. Vous pouvez en bénéficier en suivant les conseils du Docteur Hertoghe, président de l'Association Mondiale de Médecine anti-âge. Rendez-vous ici.

******************************

Si vous n'êtes pas encore abonné à La Lettre Santé Nature Innovation et que vous souhaitez vous aussi la recevoir gratuitement, inscrivez-vous ici.

******************************

Pour être sûr de bien recevoir La Lettre Santé Nature Innovation sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante.

******************************

Si vous souhaitez commenter cet article, je vous invite à le faire ici.

******************************

Si vous pensez que ce message pourrait intéresser un ami ou un proche, n'hésitez pas à le lui transférer par email (utilisez la fonction "transférer ce message" dans votre boîte de messagerie électronique). Pour partager cet article, vous pouvez utiliser l'un des réseaux sociaux suivants :

Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez sur Pinterest Partagez sur Google + Partagez sur LinkedIn

******************************

Sources :

[1] Dr Gérard Leborge, 120 réponses d'un médecin de terrain aux pathologies d'aujourd'hui, p.256, Dauphin, 2013

[2] Pittler MH, Karagulle MZ, et alSpa therapy and balneotherapy for treating low back pain: meta-analysis of randomized trials.Rheumatology (Oxford). 2006.

[3] Balogh Z, Ordogh J, et alEffectiveness of balneotherapy in chronic low back pain -- a randomized single-blind controlled follow-up studyForsch Komplementarmed Klass Naturheilkd. 2005;12(4):196-201.

[4] Applications thérapeutiques de l'hydrothérapie

[5] Harzy T, Ghani N, et alShort- and long-term therapeutic effects of thermal mineral waters in knee osteoarthritis: a systematic review of randomized controlled trialsClin Rheumatol. 2009;28(5):501-7.

[6] van Tubergen A, Landewe R, et alCombined spa-exercise therapy is effective in patients with ankylosing spondylitis: a randomized controlled trialArthritis Rheum. 2001;45(5):430-8

Codish S, Dobrovinsky S, et alSpa therapy for ankylosing spondylltis at the Dead SeaIsr Med Assoc J. 2005;7(7):443-6.

Yurtkuran M, Ay A, Karakoc Y. Improvement of the clinical outcome in Ankylosing spondylitis by balneotherapyJoint Bone Spine. 2005;72(4):303-8.

Altan L, Bingol U, Aslan M, Yurtkuran M. The effect of balneotherapy on patients with ankylosing spondylitisScand J Rheumatol. 2006;35(4):283-9.

[7] McVeigh JG, McGaughey H, et alThe effectiveness of hydrotherapy in the management of fibromyalgia syndrome: a systematic review.Rheumatol Int. 2008;29(2):119-30.

[8] Halevy S, Giryes H, et alDead sea bath salt for the treatment of psoriasis vulgaris: a double-blind controlled study. J Eur Acad Dermatol Venereol. 1997;9:237-242.

Halevy S, Giryes H, et al.The role of trace elements in psoriatic patients undergoing balneotherapy with Dead Sea bath saltIsr Med Assoc J. 2001;3(11):828-32.

Peroni A, Gisondi P, et alBalneotherapy for chronic plaque psoriasis at Comano spa in Trentino, ItalyDermatol Ther. 2008;21 Suppl 1:S31-8.

[9] Balogh Z, Ordogh J, et alEffectiveness of balneotherapy in chronic low back pain -- a randomized single-blind controlled follow-up studyForsch Komplementarmed Klass Naturheilkd. 2005;12(4):196-201.

[10] Idées reçues sur la médecine thermale

[11] Hydrothérapie

[12] asso.orpha.net

******************************

Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L'éditeur n'est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L'éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s'interdit formellement d'entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

La Lettre Santé Nature Innovation est un service d'information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions).
Pour toute question, rendez-vous ici.

Service courrier : Sercogest, 44 avenue de la Marne, 59290 Wasquehal - France 

Pour votre santé, optez pour la cuisson basse température